Tir Na Bealtaine

Jeu de rôle médiéval fantastique original et non censuré (NC-18)
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion
Informations pour le roleplay
Saison du faucon, Mois de Samonios.
En ce jour, le temps est ensoleillé et le ciel dégagé. La nuit reste fraîche pour la saison, mais les étoiles sont magnifiques !


Journée : 24°C à l'ombre
Nuit : 18°C


Rumeurs

"La forêt n'est pas sûre la nuit, j'ai entendu dire que de jeunes femmes s'étaient faites violer par des créatures étranges et inconnues !"
"Il paraît qu'il y a une annonce coquine sur le panneau d'affichage de Valsambre...!
Oh, et moi qui pensais qu'on ne mettait que des propositions de contrats."

"J'ai entendu dire que des gens capuchonnés traînaient près du cercle de pierre et kidnappaient des nouveaux arrivants."

Partagez | 
 

 Dossier 0128 - Un foyer potentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Mer 2 Mar 2016 - 11:17

Saison du Faucon,
Samonios,
Lune croissante, jour 5


Plus tard ce jour-là :


Après avoir laissé Morgane et ses paroles sibyllines derrière nous, j'entrainais Rose à ma suite, parfois la prenant par la main, parfois me forçant à ralentir le pas afin qu'elle puisse me suivre. nous croisâmes deux ou trois personnages rencontrés durant la fête de la Noëlle. Sur certains visages il y avait des sourires et des réponses à nos salut, sur d'autres il n'y eut pas de marques flagrantes de sympathie. Je n'y prêtais pas garde, l'avenir dira que j'avais bien tort !

Nous finîmes par quitter les rues jolies de Valsambre pour rejoindre la route qui s'éloignait vers l'auberge, le cercle de pierres et toutes les autres merveilles locatives à découvrire en ce nouveau lieu de mystères. Mais pour l'heure ce n'était pas l'auberge et ces chambres de secours, le cercle de pierre et son mystère sexuel, le campement des gitans et ses secrets ancestraux. Non ! ce qui m'attirait se dressait au bord de la route à quelques lieues de la ville de Valsambre.

Si la nuit l'ambiance de cet endroit peut être impressionnant voire effrayant pour un esprit imaginatif, et vous savez Watson, combien les humains se font vite des fausses frayeurs en voyant l'ombre de branches au travers des rideaux d'une fenêtres de nuit. Mais en plein jour, le bâtiment laissait une impression de calme et d'attente. Le manoir et son domaine, attendaient quelque chose, et j'étais persuadé que c'était mes amis et moi qu'ils attendaient.

Je laissais Rose devant la grille du jardin et je sautais par-dessus, ouvrant les bras comme si j'étais un marchand de biens faisant de la réclame à un client potentiel.

" Voilà ce que je voulais vous montrer ! Cet endroit m'a attiré l'œil dès mon arrivée dans les parages. Cet endroit est abandonné depuis longtemps, on dirait même que les anciens habitants viennent de partir, mais vu l'état des meubles et des pièces, il n'y a personne depuis longtemps.

Il reste quelques jours avant la pleine lune, en faisant vite on pourrais arranger un endroit où vivre et une zone où m'attacher la nuit. On seraient dépendant de nous pour notre protection, mais nous aurions un lieu où vivre et dormir sans se poser de questions, un deuxième cabinet de détectives pourrait même être mis sur pied. Pour Chapel, Vous et Torniolo et bien sûr votre serviteur ! Qu'en pensez-vous ? Faites le tour ! Visitez la maison, imaginez-la nettoyée et redécorée, avec des meubles fait mains d'abord, puis commandés à l'artisan idoine.

Suis-je fou ou est-il possible que vous aussi vous soyez prête à tenter l'expérience ?"


Je regardais mon assistante en jouant avec ma canne et tournant sur moi-même en présentant de mon autre main tout l'ensemble du domaine du Manoir qui serait je l'espères, bientôt moins abandonné.

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Jeu 3 Mar 2016 - 16:15

Après que Morgane eut prit congé d'eux pour partir à la recherche de proies potentielle, Doyle ne perdit pas un instant, entrainant Rose à sa suite. Ils semblait très excité, et visiblement la jeune femme ne marchait pas assez vite à son goût. De temps en autre il prenait sa main dans sa grande patte griffue, l'obligeant à trottiner derrière lui, puis, se rappelant qu'elle n'avait pas la même endurance que lui, il ralentissait.

Elle se demandait ce qui pouvait le mettre dans un tel état. A ce rythme rapide, ils quittèrent rapidement les rues animées et bien tenue de la ville en direction de l'auberge. Rose se demanda ce qui pouvait bien l'attirer là bas, mais ils n'arrivèrent pas jusqu'à l'auberge. Une petite route visiblement peu empruntée bifurquait, il l'y entraîna. Rose aurait bien interrogé son compagnon, mais elle peinait à tenir le rythme qu'il lui imposait et préférait garder son souffle. Elle savait qu'elle aurait bientôt la réponse.

Sur une petite hauteur, dominant la route principale et cachée par quelques bouquet d'arbre se trouvait un espèce de manoir délabré. L'accès en était barré par un portail en fer forgé qui n'arrêta pas bien longtemps le loup. Il sauta gracieusement par dessus avant de se retourner vers son amie restée de l'autre coté ouvrant les bras, comme pour lui présenter un bien de qualité.

Rose resta un instant sans voix. La demeure, bien que très négligée et visiblement à l'abandon depuis longtemps était magnifique, entourée du parc qui avait du autrefois être d'une grande splendeur. Même maintenant, avec ses rosiers envahissant, ses herbes folles et ses arbres poussant anarchiquement, il était magnifique.

Herbert ouvrit le portail pour que rose puisse le rejoindre, en lui expliquant qu'il envisageait de les installer ici. L’enjoignant à ne pas se fier à l'apparence actuellement délabrée du lieu, mais l'invitant à l'imaginer restaurée et meublée avec soin.

Rose n'avait pas besoin de faire un gros effort d'imagination. Elle avait toujours adoré ce genre de maison. Elle était immense. Bien sûr, quelques vitres avaient été cassées par les aléas du temps, le jardin à l'abandon en rendait l'accès difficile, mais il se dégageait de cet endroit quelque chose de particulier. On aurait dit que la maison attendait qu'on lui rende sa splendeur passée.

La jeune femme sourit en pensant aux contes de fée de son enfance. Le manoir lui faisait penser au château de la belle au bois dormant.

Toutefois, elle se demandait ce qui avait bien pu se passer pour que les occupants partent aussi précipitamment. Mais cette idée ne s'attarda pas dans son esprit. Au fur et à mesure qu'Herbert lui faisait visiter, elle imaginait ce que la maison pouvait devenir. Elle avait énormément de potentiel. Elle se voyait déjà réaménager le parc pour en faire quelque chose d'accueillant, installer un bureau, un appartement...

Bien sûr, la nuit, la demeure devait être autrement plus impressionnante. Mais, avec son loup garou de garde du corps, elle n'avait pas peur. Et puis, pour l'heure le soleil brillait et tout lui semblait possible.

Dans un souffle elle répondit à son ami :

- « C'est magnifique... Nous pourrions être bien ici. »

Elle se tourna vers le loup et lui offrit un sourire éclatant. Même si pour le moment, ce n'était pas vraiment un palace, ce serait toujours mieux que de dormir à l'agence ou blottie contre lui à l’abri d'une porte cochère.
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Sam 12 Mar 2016 - 5:59

Mon cher Watson ! Un enfant le soir ou le matin de Noël n'aurait put être plus heureux ! Loin de me prendre pour un fou, de s'enfuir en courant, je voyais bien que son esprit errait déjà dans les pièces nettoyées de cette maison à l'abandon. J'étais si joyeux que je m'oubliais un instant et vint la prendre dans mes bras pour lui faire danser une valse sans musique. Puis je réalisais mon audace, et cessais soudain, terriblement gêné.

"Pardon, je me montre trop cavalier ! Mais votre accord me met dans une telle joie, que je crois bien que j'en ais perdu la raison. Bien sûr cet endroit devra être nettoyé, les tissus et ustensiles encore utilisables pourront être lavés grâce aux sources d'eau chaude.

Nous avons deux jours et deux nuits avant la pleine lune, il faudra travailler toute la journée au nettoyage. Quand la semaine de pleine lune commencera, j'aurais assez d'énergie pour travailler deux fois plus, mais seulement durant le jour, la nuit je serais trop occupé à lutter contre mon instinct pour faire quoi que ce soit d'autre.

On devrait commencer à nettoyer une des chambres pour ce soir, comme ça on ne dormira pas dehors ! Donc c'est décidé ? On transforme cet endroit pour y vivre ? Vous êtes sûr ?"


Je regardais mon amie, avec de l'interrogation dans le regard. Peut-être que son accord n'était que marque de politesse  pour me faire plaisir. Je regardais aussi alentour pour trouver un endroit où m'attacher, ou bien creuser une fosse assez profonde pour éviter que je m'en échappe.

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Dim 13 Mar 2016 - 10:07

La réaction d'Herbert surprit Rose. Le loup si réservé habituellement la prit dans ses bras et l'emporta dans la pièce dans une valse sans musique. Elle se laissa faire en riant, s'accrochant aux épaules de son ami. Elle était heureuse. La maison lui semblait très prometteuse, et Herbert semblait vraiment heureux qu'elle lui convienne.

Il la relâcha en s'excusant pour ses manières cavalières avant de se mettre à expliquer comment il envisageait de retaper l'endroit, il avait déjà planifié les choses, comptant sur les journée de la semaine de la pleine lune pour abattre plus de boulot. Mais la première chose à faire qu'il comptait faire était de dégager et nettoyer une des chambres pour qu'elle ne dorme pas dehors.

Mais avant de se mettre au boulot, il voulu être sûr que Rose avait vraiment envie de tenter de réhabiliter cette endroit.

Et comment qu'elle en avait envie. Cette maison était magnifique. Elle commença à fureter dans les diverses pièces, s'extasiant sur leur volume, sur les objets qu'on y trouvait.

Elle monta l'escalier et entra dans la premier chambre qu'elle trouva :

- « C'est parfais Doyle. Je pense que cette chambre là sera parfaite et ne nécessitera pas trop de travail, avec un peu de chance, nous auront le temps d'en nettoyer une autre pour vous. Je m'en voudrais d'avoir ma propre chambre et pas vous."
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Mar 15 Mar 2016 - 19:02

" Fort bien ! Alors je vais mettre dehors les gros objets et les débris, pendant que vous essaierez de nettoyer les murs, le sol et la pièce dans son ensemble. Pour ma part ma chambre attendra la fin de la pleine lune. Je comptes creuser une fosse de 2 mètres 50 de profondeur pour un carré de 1m80 de côté. Avec un système de cordes pour en sortir et quelque chose à mettre en travers de la sortie pour me bloquer le passage. Mais occupons-nous de votre chambre personnelle, avec ma canne lumineuse, on pourra travailler la nuit, mais je penses que malgré tout on aura pas fini avant la fin de la semaine.

Tout ce qu'on peut faire c'est abattre le plus de boulot et vous donner un lieu à vous ! Je vais emporter ces débris de lit dehors, pour voir si je peux exploiter du bois encore digne de servir de mobilier. Le matelas, si on ne peux rien faire ici pour le rendre utilisable, j'irais le laver dans les sources chaudes et l'exposerais dans l'endroit le plus chaud de la zone du manoir. Après l'avoir essoré a la force des bras, je supposes qu'on pourra le sauver. Et on ira voir à l'auberge pour récupérer des vieux draps et autres tissus hôteliers, au pire on en achètera des neufs !"


Je sortis un moment dehors afin de me mettre nu, gardant juste un pagne pour épargner la pudeur de mon assistante et future colocataire. Je plaçais mon seul costume à l'abri d'un arbre creux et rentrais de nouveau dans le manoir. La journée s'annonçait chaude, si on travaillaient bien peut-être aurons-nous une chambre correcte avant la nuit. On pourraient passer faire nos emplettes a l'auberge, et inaugurer notre première nuit au manoir. je devrais sans doute dormir sur le sol dans de vieux draps rapiécés, mais, mon cher Watson, l'idée de partager un chez moi avec une vraie amie m'en effaçaient d'avance les désagréments.

"Avant d'entrer, je dois vous prévenir que, dans un souci d'épargner mon seul et unique costume, je suis juste porteur d'un pagne, n'y voyez rien de scabreux ou de déplacé ! Seuls les débris et la poussière sont déplacés ici !"

Sur ce bon mot, je saisis les restes du lits entourant le matelas et emportais le tout a l'extérieur. Vivement ce soir ! J'avais hâte que cette possession de bâtiment soit inauguré le plus vite possible, en tout cas avant la semaine qui nous guettait, que je puisse apprécier le plaisir du travail bien fait !



petites consignes:
 

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Maître Conteur
Conteur



MessageSujet: Re: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Mer 16 Mar 2016 - 7:47

En observant la pièce rapidement, on pourrait croire qu'elle est en bon état. Cependant, si l'on s'y intéresse de plus près, on peut remarquer les carreaux brisés de la fenêtre, qu'il faudrait colmater. Les meubles en bois sont ravagés par les termites et pourraient se briser rien que d'être déplacés. ils sont juste bon à faire du feu où à condamner une porte. Au milieu des débris de bois de l'ancien lit, il y a un matelas. La pièce est humide et, comme l'on peut s'en douter en voyant l'état déplorable du tissus, la mousse à moisie par endroit. En retournant le matelas, les deux compères vont découvrir un vrai nid à cafard grouillant.

Pas de panique, certes la pièce n'est pas viable en l'état, mais les murs du manoir sont en bon état et les poutres porteuses de la bâtisse semblent épargnées par les termites. A l'auberge, les employées leur prêteront le matériel nécessaire pour laver à grandes eaux le vieux manoir. (Balai, pèle, chiffons, seau d'eau et savon). Non pas sans les mettre en garde sur le lieu et ses légendes. Personne de censé n'aimerait vivre dans un vieux manoir hanté!

Pour la chambre, le mieux serait encore de jeter le vieux matelas, couper les meubles rongés par les termites en petit bois pour la cheminée de la chambre. Car oui, en dépoussiérant le tout et en laissant entrer la lumière, Rose et Herbert pourront trouver une petite cheminée (dans chaque pièce du manoir quasiment). Pour les meubles, rien de tel que d'en commander à l'ébénisterie de Valsambre, les meubles de chambre sont souvent en stock et donc disponible dans la journée. (Tarifs).

Durant leur labeur et suite aux avertissements des employés de l'auberge, Rose et Herbert auront parfois le sentiment d'être épiés, voir de n'être pas seul dans cette vieille bâtisse. Bruit du vent dans les couloirs, porte qui grince. Quelques frissons sont à prévoir mais, est-ce bien réel ou juste le fruit de leur imagination?  
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Mer 16 Mar 2016 - 11:10

rectificatif:
 


spoiler 2:
 

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier 0128 - Un foyer potentiel   Aujourd'hui à 9:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier 0128 - Un foyer potentiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Potentiel agro-industriel du departement des Nippes.
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti
» Raoul Peck s''adresse au prés. René Preval dans le dossier de la Dominicanie
» Le dossier "keating five" scandale dont MC Cain était impliqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tir Na Bealtaine :: RPG - Fonctionnement :: Background/Contexte :: Le long du chemin :: Le manoir délabré :: Seuil de la porte (Extérieur) :: Le hall d'entrée :: Le premier étage :: Aile droite :: Chambre de Rose-
Sauter vers: