Tir Na Bealtaine

Jeu de rôle médiéval fantastique original et non censuré (NC-18)
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion
Informations pour le roleplay
Saison du faucon, Mois de Samonios.
En ce jour, le temps est ensoleillé et le ciel dégagé. La nuit reste fraîche pour la saison, mais les étoiles sont magnifiques !


Journée : 24°C à l'ombre
Nuit : 18°C


Rumeurs

"La forêt n'est pas sûre la nuit, j'ai entendu dire que de jeunes femmes s'étaient faites violer par des créatures étranges et inconnues !"
"Il paraît qu'il y a une annonce coquine sur le panneau d'affichage de Valsambre...!
Oh, et moi qui pensais qu'on ne mettait que des propositions de contrats."

"J'ai entendu dire que des gens capuchonnés traînaient près du cercle de pierre et kidnappaient des nouveaux arrivants."

Partagez | 
 

 C'est Loup Blanc qui m'envoie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Ven 18 Mar 2016 - 21:26

Saison du Faucon,
Samonios,
Pleine Lune, Jour 2.
Rappel:
 


Nathuane avait frappé à la porte et était entrée, comme le lui avait conseillé Loup Blanc, avant de se présenter d'une manière à peine digne d'une collégienne à sa première convocation chez le principal. Elle regrettait presque de ne pas être restée avec Loup Blanc, dans les frondaisons du jardin... mais il avait dit qu'il n'en avait plus pour longtemps à garder les commandes de son corps, et elle sentait bien qu'elle l'encombrait et le privait des plaisirs de la pleine lune. Être privée de plaisirs, elle savait ce que cela signifiait, depuis qu'il était mort. Elle ne pouvait pas lui faire ça.

"Hé ho ? appela-t-elle en réalisant qu'elle ne s'était ridiculisé que devant un hall d'entrée vide et quelque peu crasseux. Il y a quelqu'un ? Euh... Rose ? Loup Blanc m'a dit de venir et de...".

Elle s'arrêta net en réalisant qu'elle ne savait finalement rien de ce qu'on allait lui demander ici. Le loup lui avait proposé le manoir en alternative aux deux villages, et elle avait foncé sur l'opportunité par crainte de devoir se confronter aux gens. Et parce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de faire confiance à ce putain d'impertinent misanthrope gardien... Une sacrée combinaison. Et un sacré corps, aussi...

(Ahem. Mais ça ne va pas bien, moi ? Je ne vais pas me mettre à fantasmer sur un lycanthrope, moi, maintenant... Pardon, mon amour, mais c'est étrange, ici, tu sais - j'ai l'impression de ne plus être tout à fait moi-même. D'être... autre chose.)


Elle regarda autour d'elle avec inquiétude. Ce manoir ne semblait pas de la première fraicheur. Bon, en même temps, elle non plus, si on y réfléchissait bien. N'empêche, ce n'était pas très rassurant, comme ça, dans l'obscurité. Elle faillit prendre les jambes à son cou et rebrousser chemin, mais elle était si fatiguée. Si vide. Et puis, s'enfuir pour aller où ?

Une boule d'angoisse lui serra la gorge quand elle pensa aux enfants. Sa solitude se mit à lui peser si fort qu'elle s'appuya contre un mur et se laissa glisser au sol. D'abord lui. Puis les enfants. Se roulant en boule, la tête entre les bras, elle se mit à pleurer doucement en se berçant elle-même pour se réconforter.

Elle était seul. Et si elle en croyait ce qu'avait dit Roàn, à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Sam 19 Mar 2016 - 18:15

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Sam 19 Mar 2016 - 18:19

Désolée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Sam 19 Mar 2016 - 21:08

Rose était rentrée au manoir après avoir enchaîné Herbert dans la cave qu'il avait découverte en explorant le manoir. Même si cet endroit avait laissé une drôle d'impression à Rose, c'était quand même mieux et plus confortable que la fosse qu'il se proposait de creuser. Au moins, là, il était à l'abri des intempéries et les chaînes étaient assez longues pour lui permettre de chasser les lapins et assouvir un peu sa faim. Même la fourrure écarlate autour des menottes avait rassuré Rose, même si elle devait reconnaître que c'était... spécial, et certainement pas prévu pour retenir un loup garou, mais pour une activité plus ludique (selon les goûts). Au moins, avec ce rembourrage, le métal des anneaux ne lui mordrait pas la chair.

Même en le sachant entravé dans une cave qu'elle avait prit soin de fermer à double tour, Rose n'était pas tranquille. Elle n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait advenir avec un loup-garou. Il lui avait bien promis qu'avec le serment qu'ils avaient échangé elle n'avait rien à craindre de lui même ces nuits-là, à part sa personnalité un peu moins fréquentable que celle d'Herbert, d'après ce qu'il lui avait avoué à demi-mots. Mais elle ne pouvait s'empêcher de penser aux histoires de loup-garou qu'elle avait entendues dans son monde. Et s'il lui avait menti ? Elle ne ferait pas le poids face à lui, et son pauvre porte-plume, même en argent, ne lui serait pas d'une grande aide s'il décidait de lui planter les crocs dans la gorges.

Elle n'avait pas pu se résoudre à se coucher, elle s'était installée à la fenêtre de la chambre pour guetter la nuit et surveiller qu'il ne quittait pas sa cave. Mais les longues journées de nettoyage et l'inquiétude qu'elle ressentait pour cette première pleine lune en sa compagnie eurent raison d'elle. Sans même s'en rendre compte, elle s'endormit la tête posée sur ses bras sur le rebord de la fenêtre.

Rose fut réveillé en sursaut par des coups frappés à la portes et un appel provenant du hall d'entré. Le temps de réaliser où elle se trouvait, elle bondit sur ses pieds et sortit de la chambre juste à temps pour entendre une voix féminine appeler son nom.

Il faisait sombre, mais par les hautes fenêtres du manoir la lune dispensait une lumière blafarde lui permettant de distinguer une silhouette dans le hall. Elle commença à descendre les escaliers, regrettant de ne pas avoir pensé à se munir de quelque chose qui aurait pu lui servir d'arme. Avec Herbert enchaîné dans la cave, elle était bien démunie si quelqu'un lui voulant du mal venait à s'introduire dans le manoir. D'autant qu'elle n'avait même pas fermé la porte à clef, histoire de pouvoir réagir rapidement si elle constatait la fuite de son ami.

Il lui avait dit que dans ce cas-là, elle devait le suivre sans se faire voir pour s'assurer qu'il ne faisait pas de bêtises. Arrivée à mi-hauteur de l'escalier elle entendit la voix lui dire qu'elle venait de la part du « loup blanc ». De la part du loup-blanc ?! Il ne devait pas y avoir des dizaines Loup-blanc doté de parole dans les alentours, et à sa connaissance le seul représentant de cette espèce était enchaîné dans la cave... Et si Herbert avait invité quelqu'un à se joindre à eux dans le manoir, avant sa crise lunaire, elle ne doutait pas qu'il l'en aurait informée.

Elle dévala les dernières marches, et se dirigea vers la femme, l'interrogeant au mépris de la plus élémentaire politesse. L'inquiétude avait pris le dessus, la politesse attendrait qu'elle ait reçu les réponses à ses questions.

- « Le loup-blanc ? Quel loup-blanc ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Sam 19 Mar 2016 - 21:56

Nathuane sursauta en entendant des pas dévaler l'escalier. S'essuyant furtivement les yeux avec ses haillons crasseux, elle leva un visage aux traits défaits. A la lumière de la lune, elle aperçut une jolie silhouette, pas très grande mais bien proportionnée, qui se précipitait vers elle, la posture emprunte de méfiance et de circonspection. Mais au moins ne semblait-elle pas porter de fusil, ou d'épée, ou de quelconque objet qui aurait pu lui permettre de la trucider sur le champ, aussi provisoire cela pût-il être. Elle se força à ne pas se recroqueviller, mais à prendre au contraire cette inspiration profonde que la sophrologie l'avait aidée à maîtriser. Cela l'aidait à juguler un instant le chagrin, à refouler les larmes, à faire semblant.

La question de la femme la laissa d'abord sans réponse. Ça ne devait pas être Rose, sinon elle aurait compris tout de suite. Loup Blanc avait dit que c'était l'assistante de sa partie humaine, cet... La bouche sèche, elle réalisa qu'elle ne se souvenait plus du nom humain que lui avait donné son compagnon de route. Hubert ? Robert ? Philibert ? Elle était presque sure que ça se terminait par -bert.

"Loup Blanc, murmura-t-elle d'une voix incertaine. Il m'a dit qu'il était le Gardien du clan de... Je ne me souviens plus. Qu'il avait un nom humain, à part à la pleine lune. Que cet... Mmmmbert était un détective, mais qu'il l'empêchait de... qu'il n'était libre que quelques jours. Il m'a dit...".

Sa voix s'amenuisait à mesure qu'elle réalisait sa folie. Pourquoi avait-elle décidé de le suivre ici, pour voir une femme dont elle ne connaissait rien, pas même l'apparence physique ? Et comment pouvait-elle avoir oublié ce nom qu'il avait répété elle ne savait pas combien de fois ? Cette Rose, si c'était elle, n'avait rien de la femme accueillante et bienveillante qu'il lui avait annoncée - elle semblait défiante et incrédule.

"Je vous jure que je ne mens pas, bredouilla-t-elle en sentant les larmes prêtes à sourdre de nouveau. C'était un grand loup blanc. Mais avec un corps presque humain. Il m'a parlé, à l'auberge, juste après mon arrivée. Je l'ai suivi ici, parce que... parce que... je ne sais pas, je ne savais pas où aller. Il m'a parlé d'une Rose et d'un..."

"Herbert ! s'exclama-t-elle alors que le nom lui revenait. Herbert ! Il a dit que je pouvais aller dans le manoir de Rose et d'Herbert !".

Le soulagement s'abattit sur elle comme une déferlante d'eau brûlante, traître et équivoque. Elle pouvait presque sentir ses nerfs se dénouer, la laissant sans force, pantelante et résignée. Dorénavant, son sort reposait entre les mains de la femme. Elle ne pouvait plus qu'attendre sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 20 Mar 2016 - 11:27

Le discours quelque peu décousu de la femme plongea Rose dans un abîme de perplexité. Un loup blanc l'avait abordée à l'auberge pour lui avait conseillé de se rendre au manoir de Rose et d'Herbert ? Voilà qui était nouveau. Visiblement, la pleine lune ne faisait pas qu'agir sur le caractère de son ami, le rendant plus sauvage... Elle laissait une autre personnalité prendre le dessus.

Quoi qu'il en soit, il était plus qu'évident que la personnalité lunaire de Doyle avait trouvé un moyen de se dégager de ses liens et de partir cavaler dans les bois. Bravo Rose, jolie réussite pour ta première garde de pleine lune. Elle soupira avant de reporter son attention sur la femme qui lui faisait face, dansant d'un pied sur l'autre, visiblement mal à l'aise et inquiète.

Rose, réalisa que son accueil quelque peu brusque avait traumatisé la femme. Comme si elle avait besoin de ça... vu ses haillons, elle avait du arriver depuis peu, probablement même cette nuit. Elle avait encore des sillons plus clairs sur les joues, signe qu'elle avait pleuré. Rose se senti coupable, elle se massa la nuque d'un air embarrassé. De toute façon, il était trop tard pour partir à la poursuite d'Herbert. Allez donc savoir où il pouvait être. Elle se radoucit.

- « Je sais que vous ne mentez pas. Ma surprise vient du fait qu'en ce moment, Herbert, alias votre loup blanc, est sensé être enchaîné dans la cave. »
dit-elle d'un ton las « Cette précaution était justement sensée éviter de laisser sa personnalité au caractère « brut de décoffrage » de battre la campagne et d'y faire d'éventuels dégâts. »

Elle sourit à sa visiteuse

- « Mais vous devez être épuisée, et gelée. Venez, la cuisine est plus chaude que ce hall plein de courant d'air, et le feu y dispense une lumière plus propice à des présentations. Je vous ferai une tisane bien chaude, ça vous fera du bien »

Sur ces mots, Rose se tourna vers la porte à coté de l'escalier et l'ouvrit avant d'inviter la femme à y entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 20 Mar 2016 - 14:40

Nathuane se leva avec raideur, engourdie par sa première nuit dans le cercle de pierres et sa seconde à cavaler dans les bois avec Loup Blanc. Elle balbutia un remerciement à Rose tandis qu'une idée lui trottait par la tête. Elle l'avait entendu dire un truc... ou le penser, elle ne savait jamais trop, avec les mammifères supérieurs... et visiblement, Rose semblait s'en vouloir pour l'escapade de Loup Blanc... Tout en suivant la jeune femme, impatiente de se réchauffer un peu, elle lui demanda :

"Vous êtes son porte-clef, n'est-ce pas ? Je veux dire... c'est comme ça qu'ils appellent ça dans un cycle de bit.lit. que j'ai lu... Vous vous assurez qu'il ne fasse rien de mal à la pleine lune ?".

Sans attendre la réponse de Rose, elle poursuivit en hâte :

"Quand nous étions ensemble, il a beaucoup ironisé sur Herbert, et... j'entends aussi un peu les pensées des loups et d'autres animaux supérieurs. Mes parents disaient que je me l'imaginais, mais... bah, disons que ça a toujours marché, alors j'ai tendance à m'y fier. Je ne sais plus s'il l'a dit ou pensé, mais à un moment, il s'est demandé où il allait retrouver Herbert ce coup-ci, attaché ou pas. Je m'en souviens, parce que ça m'avait troublée : en même temps, il disait que Herbert c'était lui, et qu'il était Herbert, mais en même temps, c'était comme s'il y avait deux entités distinctes. Vous comprenez ? S'il s'était dégagé de ses liens, ce serait une question idiote, non ? Je veux dire... Si Herbert veut qu'on l'attache, c'est que c'est Loup Blanc qui se détache ! Et donc il s'en souviendrait, il saurait pertinemment qu'il ne retrouverait pas Herbert attaché ! A moins qu'il se rattache lui-même quand il se retransforme dans l'autre sens ?"

Elle nageait dans un océan de perplexité. Mais peut-être avait-elle mal compris, ou mal interprété. Non, ce n'était pas possible qu'il y ait un corps sans esprit dans la cave, et un esprit sans corps dans la nature, pas vrai ? Mince, alors ! Elle lui avait tapoté les fesses ! Et elles étaient tout ce qu'il y a de plus... euh... tangibles.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 20 Mar 2016 - 15:44

La femme se leva et suivi Rose dans la cuisine en lui demandant si elle était le "porte-clef" de Doyle. La jeune femme ne connaissait pas ce terme, mais oui, ça correspondait à peut près à ce qu'elle était sensé faire.

Pendant qu'elle s'installait dans la cuisine, et Rose ranima le feu dans la cheminé avant d'y poser une vieille bouilloire. Pendant que l'eau chauffait, elle sortit quelques feuilles de verveine qu'elle avait trouvé dans le jardin en friche. Elle écouta ce que la femme lui expliquait qu'elle était capable d'entendre les pensées des animaux supérieurs. Elle se demanda avec un peu d'inquiétude si ça incluait les humains, et dans le doute s'efforça de contrôler ses pensées.

Tout ce que la femme disait était des plus logique, et en même temps complétement... elle ne trouvait même pas de mot pour décrire cette situation. Il pouvait aussi y avoir une autre explication au fait que le Loup blanc ne savait pas où il allait retrouver Herbert. Peut être qu'à l'instant de la transformation, aucune des deux personnalités n'était consciente de ce qui se passait... bon, ça voulait dire qu'il y avait une troisième personne dans la tête d'Herbert. ça faisait beaucoup.

Elle soupira. Elle était fatiguée, inquiète, furieuse d'avoir faillit à sa mission dés la première pleine lune. Toute cette histoire commençait à lui donner la migraine. Elle essaierait d'éclaircir ce mystère avec Herbert quand il aurait retrouvé ses esprits. Pour l'instant, elle posa sa cape sur le dos de l'inconnue pour qu'elle puisse se réchauffer, avant de mettre les feuilles à infuser dans l'eau bouillante.

Ensuite, elle s'assit en face de la femme, lui servit une tasse de tisane brulante :

-"Oui, je crois qu'on peut dire que je suis son "porte-clef"... enfin "porte-clef" en formation. C'est la première pleine lune que je subit avec lui. Et comme vous pouvez le constater, visiblement, je ne suis pas encore très au point. Il ne me reste plus qu'à espérer qu'il ne fera pas trop de bêtises et à apprendre de mes erreurs pour le mois prochain."

Elle se servit également une tasse de tisane avant de reprendre d'un ton qu'elle s'efforça de rendre plus léger avec un doux sourire :

-"Quoi qu'il en soit, visiblement, vous savez qui je suis, mais moi, j'ignore jusqu'à votre prénom."


Revenir en haut Aller en bas
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 20 Mar 2016 - 20:54

Reconnaissante pour la chaleur que lui procuraient la cape et la tisane, Nathuane soupira d'aise pour la première fois depuis bien des mois. Le choc, le froid, la peur, le désespoir, tout cela semblait pour un temps mis à distance par le mieux-être physique qu'elle éprouvait soudain. Elle but une gorgée de la tisane - de la verveine, comme elle l'avait deviné à l'odeur. Étrangement, cela la troublait de savoir que l'on retrouvait ici les plantes de chez elle. Elle s'en était déjà doutée à lire la carte de l'auberge, évidemment. Cela avait quelque chose d'incongru, comme si la familiarité des odeurs et des saveurs rendait plus étrangères encore les créatures et les mœurs de l'île.

"Oh, je suis désolée, fit-elle, confuse, quand Rose lui rappela ses mauvaises manières. Je ne me suis même pas présentée. Je m'appelle Nathuane. Mon nom de famille... disons que je m'efforce de l'utiliser le moins possible... Si j'utilise mon nom complet, je n'entends que le sien, et je ressens encore plus le vide de son absence. Mais si je le résume à mon nom de jeune fille... c'est comme si je le niais, comme si je cherchais à l'effacer. Et puis c'est injuste pour les enfants, aussi. C'est encore pire. Il n'y a pas de solution."

Elle réalisa que pour Rose, qui ignorait tout de son passé, ce qu'elle racontait devait n'avoir aucun sens. Souriant tristement, elle songea qu'ici, du moins, elle n'aurait pas ce problème. Elle pouvait s'appeler comme elle le voulait, puisque personne ne la connaissait, et qu'elle ne connaissait personne. Plus de démarches interminables, plus ces remarques indifférentes et cruelles de l'administration quand, par habitude ou par bravade, elle cochait la case "mariée" et qu'on la corrigeait par "veuve". Plus de lettres arrivant à son nom. Plus de courrier à faire pour réexpliquer, encore et encore... S'il n'y avait pas eu les enfants...

"Je crois que si j'avais le choix, j'aimerais m'appeler Nathuane de Rochejans, murmura-t-elle d'une voix rauque. Cela évoquerait notre foyer, notre coin de paradis. Oui, ce serait un bon nom. Puisqu'il semble bien que je doive renoncer à tout ceux que j'aimais, autant laisser aussi mon nom de famille derrière moi. A quoi bon un nom de famille, quand cette famille nous est arrachée ?"

Elle avait la gorge serrée et avait du mal à avaler la tisane. Pour se donner une contenance, elle se mit à souffler sur le liquide odorant tout en tournant la tasse entre ses mains pour se réchauffer. Il fallait absolument qu'elle change de sujet. Sinon, elle allait s'effondrer en sanglots comme une idiote et balbutier son nom, comme si cela pouvait changer quoi que ce soit.

"Vous savez, toussota-t-elle, pour Loup Bl... je veux dire Herbert, je pense qu'il doit ne pas trop savoir ce qu'il fait quand il est dans l'entre-deux, dans la phase de transition, je veux dire. C'est pour ça qu'il ne sait pas très bien comment il s'est retrouvé dans la situation où il se... réveille sous l'une ou l'autre de ses... animas. Ça me rappelle un peu mon... quelqu'un que je connaissais, quand il passait du virtuel au Réel, ou vice-versa. Ou quand on sort de certains rêves, vous savez, qu'on ne sait plus très bien ce qui est réel ou pas."

Elle s'écoutait parler avec une horreur croissante. Elle jacassait, par tous les dieux. Rose allait la prendre pour une de ces vieilles bavasses incapables de fermer leur clapet cinq secondes. Honteuse, furieuse contre elle-même, elle se mit à fixer la fumée qui sortait de sa tasse de tisane comme si sa vie en dépendait. Ce qui, somme toute, n'était pas totalement faux.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 27 Mar 2016 - 12:00

Rose écouta la femme se présenter, de façon un peu décousue. De ce qu'elle comprit qu'elle s'appelait Nathuane, qu'elle était arrivée depuis peu, comme le laissait deviner les haillons qu'elle portait encore, et que son histoire avait été très traumatisante. Elle devina les larmes que Nathuane tentait de retenir à l'évocation de sa famille.

Elle souffla sur la tisane, plus pour se donner une contenance que pour la refroidir, avant de changer de sujet et de ramener la conversation sur Herbert. Visiblement, elle pensait elle aussi qu'il y avait peut être un passage au moment de la transformation où il n'était plus ni l'un ni l'autre et ne gardait aucun souvenir de ce qu'il faisait. Cette idée rassurait autant qu'elle inquiétait la jeune femme. Ça voulait dire qu'il lui faudrait trouver un moyen plus efficace pour le garder sous contrôle. Peut être pourrait-elle faire fondre un peu d'argent dans les interstices de la porte de la cave, histoire qu'il ne puisse pas la toucher ?

Bon, il lui faudrait trouver de l'argent, et trouver un moyen de le faire fondre pour le faire couler sur la porte, et le tout sans qu'Herbert n'en soi informé. Mais bon, elle avait 28 jours pour trouver une solution.

Pour l'instant, sa principale inquiétude était de savoir ce que le « loup-blanc » pourrait faire comme connerie pendant cette nuit. Mais bon, elle ne pourrait pas faire grand chose. Elle ne pouvait pas partir à l'aventure en pleine nuit, et même si elle le trouvait, elle ferait quoi ? Elle ne risquait pas de pouvoir le contraindre à rejoindre sa cave, et elle doutait qu'il soit très coopératif.

Elle soupira :

- « Enchanté de vous connaître Nathuane. J'espère que vous avez raison concernant Doyle. Quoi qu'il en soit, pour cette nuit, nous ne pouvons pas faire grand chose de plus. J'espère qu'il se contentera de cavaler dans les bois et de chasser des animaux sauvages. Nous verrons à son retour. Et puis, vous avez eut des émotions violentes et brutales aujourd’hui. Vous avez besoin de vous reposer. Je vais vous installer un lit d'appoint où vous pourrez dormir tranquille et tout votre saoul. »
Revenir en haut Aller en bas
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 27 Mar 2016 - 18:54

Nath accueillit avec reconnaissance la proposition d'un lit d'appoint. Elle était littéralement exténuée, mais cette fatigue purement physique la changeait presque agréablement de l'épuisement moral qu'elle ressentait depuis sa mort. Pour la première fois depuis longtemps, elle avait l'impression qu'elle se sentirait mieux après une nuit de sommeil, au lieu de se réveiller encore plus abattue que la veille. Elle ne savait pas trop comment remercier Rose, qui semblait de plus en plus inquiète à l'idée de ce que Loup Blanc pouvait bien trafiquer les nuits de pleine lune.

"C'est très gentil, fit-elle en esquissant un timide sourire. Pour le lit, je veux dire."

Elle se sentait gauche et indécise, désorientée par cet environnement inconnu, ces odeurs étrangères, et cette femme qui lui proposait de l'héberger sans rien savoir d'elle, sans rien exiger d'elle, sans rien lui demander. Loup Blanc lui avait bien dit qu'elle serait bien accueillie, mais elle ne s'attendait pas à cela. A vrai dire, elle ne savait pas le moind du monde à quoi elle s'attendait en venant ici.

"Il est conscient des limites, vous savez, hasarda-t-elle. Loup Blanc. Il ne va pas... égorger quelqu'un, ou quelque chose comme ça. Il m'a même appris qu'on ne devait pas frapper quelqu'un dans l'auberge, et que manger de la chair humaine était... impur, ou tabou, je ne sais plus trop. Ce n'est pas une bête sauvage."

Elle s'arrêta et se mordit les lèvres, soudain gênée. Pour qui se prenait-elle, elle qui venait d'arriver ici, à faire des hypothèses sur la foi des paroles de Loup Blanc ? Il ressemblait trop à l'esprit-gardien de son enfance : elle n'avait aucune objectivité le concernant.

"Je suis désolée, balbutia-t-elle. Je vais... je vais aller me coucher. Vous laisser tranquille. Je ne sais même pas pourquoi il m'a envoyée ici. Ni comment je pourrai vous remercier..."

Elle se rappela soudain qu'elle avait un peu d'argent local et fit mine de prendre petite bourse qu'elle avait cachée entre ses seins, bricolée en hâte avec un morceau de ses haillons. Elle n'osait pas proposer d'argent à Rose. Elle ne savait même pas si elle avait assez pour payer une nuit sur un lit d'appoint. Honteuse, elle laissa retomber sa main et baissa la tête sans rien ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 27 Mar 2016 - 19:45

Rose la conduisit jusqu'à sa chambre. Finalement, à quoi bon prendre la peine d'installer en catastrophe un lit d'appoint, alors qu'elle savait qu'elle ne pourrait pas se rendormir. Autant que Nath dorme dans sa chambre. Le lit était fait, un feu brulait dans la cheminée rendant la pièce agréable tant par la douce chaleur qu'il lui protiguait que par sa lueur rassurante.

Nathuane s'excusa encore. Comme si elle regrettait d'en avoir trop dit sur le « loup-blanc » avant de sortir une petite bourse d'un air dubitatif. Ce fut au tour de Rose d'être gènée. Avait-elle dit quelque chose qui avait laissé entendre à la femme qu'elle attendait un paiement pour son hospitalité ? Si c'était le cas, elle ne voyait pas ce que ça pouvait être et elle en était désolée.

Elle posa sa main sur celle de Nath'.

- « Herbert ou le Loup-blanc comme vous le connaissais vous a invité ici. Il n'est pas question que quelques paiement que ce soit. Pour cette nuit, reposez-vous, remettes-vous de vos émotions. Nous discuterons quand il sera de nouveau parmi nous. »

Elle sourit à Nath en lui montrant le lit.

- « Je suis un oiseau de nuit, et je ne pense pas que je me rendormirai cette nuit. Prenez ma chambre. Elle est chaude et le lit est confortable. Nous nous occuperons demain de vous trouver un endroit plus privé. »


Après un instant de réflexion elle ajouta :

- « Ne soyez pas gênée de ce que vous m'avez dit sur le « loup-blanc ». Pour l'instant, je ne connaît qu'Herbert. Je n'avais aucune idée de ce dont il était capable en plein crise lunaire. Ce que vous venez de me dire me rassure, au moins je suis sure qu'il n'ira pas égorger un des habitants de la ville... Cela pourrait nous porter préjudice. Dormez tranquille. Vous êtes en sécurité ici ».
Revenir en haut Aller en bas
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   Dim 27 Mar 2016 - 21:01

Nathuane sourit plus franchement, cette fois, rassurée que la jeune femme n'ait pas mal pris ses propos. Depuis qu'il était mort, elle avait perdu toute confiance en elle, cette confiance qu'il lui avait donnée en ayant besoin d'elle, en lui donnant le sentiment d'exister pour quelqu'un. C'était un peu comme si elle était redevenue enfant, cette enfant un peu trop grosse, un peu trop intelligente, un peu trop mal-aimée pour son bien. Mais Rose ne semblait pas la juger importune, elle paraissait même un peu moins inquiète.

"J'espère ne pas me tromper, fit-elle en hochant la tête. C'est que Frère Loup... je veux dire le loup blanc ressemble beaucoup à l'ami imaginaire de mon enfance, celui qui m'aidait à oublier que je n'avais pas d'amis... Il est mal dégrossi, un peu misanthrope, parfois franchement agaçant et toujours très impertinent, mais au fond, je crois que c'est une brave bê... euh... bref. Mais peut-être que c'est juste ce que j'ai envie de croire, pour ne pas tourner dingue après..."

Elle fit un geste ample de la main.

"... après tout ça."

Elle était un peu gênée de s'être confiée ainsi, et encore plus de se voir offrir le lit de la jeune femme. Mais elle était si fatiguée qu'elle ne protesta pas, sinon pour la forme. Il fallait qu'elle dorme. Surtout qu'elle redoutait un peu sa réaction face à ce... Herbert, qui serait Loup Blanc sans être lui. D'ailleurs, si elle en croyait ce qu'il avait insinué, ledit Herbert serait sans doute tout aussi embarrassé et ne saurait pas quoi faire d'elle. Elle s'allongea tandis que Rose s'éloignait doucement et elle ferma les yeux, refusant de penser aussi loin. Elle avait commis l'erreur, tant qu'il était vivant, de se projeter dans des lendemains que la Faucheuse lui avait volés. Appelant de ses vœux un rêve de Coyote, elle eut une dernière pensée pour les enfants, espérant qu'ils allaient bien, qu'ils ne croyaient pas qu'elle...

Elle n'eut pas le temps de formuler ses craintes et s'endormit comme une masse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est Loup Blanc qui m'envoie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est Loup Blanc qui m'envoie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tir Na Bealtaine :: RPG - Fonctionnement :: Background/Contexte :: Le long du chemin :: Le manoir délabré :: Seuil de la porte (Extérieur) :: Le hall d'entrée-
Sauter vers: