Tir Na Bealtaine

Jeu de rôle médiéval fantastique original et non censuré (NC-18)
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion
Informations pour le roleplay
Saison du faucon, Mois de Samonios.
En ce jour, le temps est ensoleillé et le ciel dégagé. La nuit reste fraîche pour la saison, mais les étoiles sont magnifiques !


Journée : 24°C à l'ombre
Nuit : 18°C


Rumeurs

"La forêt n'est pas sûre la nuit, j'ai entendu dire que de jeunes femmes s'étaient faites violer par des créatures étranges et inconnues !"
"Il paraît qu'il y a une annonce coquine sur le panneau d'affichage de Valsambre...!
Oh, et moi qui pensais qu'on ne mettait que des propositions de contrats."

"J'ai entendu dire que des gens capuchonnés traînaient près du cercle de pierre et kidnappaient des nouveaux arrivants."

Partagez | 
 

 Grillades dans le jardin - Pv Herbert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Dim 27 Mar 2016 - 12:17

Saison du Faucon,
Samonios,
Pleine Lune, Jour 2.


Une fois que Rose eut installé Nathuane dans sa chambre et que la femme se soit profondément endormis, elle quitta la chambre et redescendit dans la cuisine. Elle voulait y faire un peu de rangement, et réfléchir.

Elle ouvrit la porte qui donnait sur l'arrière de la maison pour laisser entrer un peu l'air frais de la nuit. Alors qu'elle s'affairait, elle sentit une étrange odeur venir lui chatouiller les narines. C'était une odeur de viande grillée, venant de l'extérieur. Rose fronça les sourcils et décida d'aller voir ce qui se passait.

Elle sortit et se laissa guider par le fumet. Entre les arbres, au fond du jardin, elle aperçut la lueur tremblotante d'un feu. Rose sera les dents et souffla pour essayer de contrôler l'inquiétude et la peur qui commençait à l'envahir. Elle avait prit un couteau dans la cuisine qu'elle avait glissé dans la ceinture de sa jupe. Mais, elle savait que si elle tombait sur un Doyle dans les mauvais jours, cela ne lui serait pas très utile.

Doucement, s'efforçant de faire le moins de bruit possible, elle se rapprocha à travers les buissons. Évidement, elle ne le surprit pas. Il avait du capter son odeur et entendre ses pas depuis l'instant où elle était sortie de la maison.

Doyle... nue comme un ver, s'occupait de faire rôtir des lapins sur un petit feu. C'était quelque peu perturbant de voir son ami toujours tiré à quatre épingles dans son plus simple appareil, son pelage hirsute, où s'était accroché des brindilles et les pattes encore poisseuse du sang des petites animaux.

Elle s'efforça de se contrôler et s'approcha :

- « Alors Houdini ? Vous avez fait une belle balade sous la lune? »
demanda-t-elle d'un ton qu'elle volontairement espiègle. « En tout cas, vous semblait être aussi doué pour la cuisson des lapins que pour vous débarrasser de vos entraves. L'odeur est exquise. »
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Dim 27 Mar 2016 - 22:49

Mon cher watson, ce mal de crâne, bor...bon sang ! Et ce soleil qui m'envoie un rayon traitre dans les yeux, attendez ! Comment pourrais-je être ébloui par le soleil alors que je suis attaché dans une cave ? J'ai soudain ouvert les yeux, pour me retrouver dans les sous-bois, un couple de lièvres quasi prêt à être dévorés a mes côtés. Par le Diable ! Il s'est échappé ! Comment ? Qu'a-t-il fait ?

Et Rose ? Est-elle blessée ? Je ne me le pardonnerais pas ! Je me suis relevé, j'étais nu, normal ! Un peu de sang couvrait mon pelage, les lièvres j'espérais. Je ramassais les pauvres rongeurs et retournais au manoir par la voie des arbres et des fourrés. Quand le manoir se découpa devant moi sous le soleil levant je me pressais, craignant de voir un drame se réaliser. Il n'en fut rien ! J'entendais une personne dormir dans la chambre de Rose, je sentais son parfum et une autre odeur, que j'avais du mal à identifier.

Je trouvais vite les traces de mon évasion de la nuit, je remis la trappe sur ses gonds et me promit de demander à Rose de mettre un peu d'argent sur les chaines  et sur les gonds de la trappe. Honteux et un peu vaseux, je retournais vers le foyer improvisé où j'avais cuit les lapins le jour de la découverte des lapins et de la cave secrète.

J'allumais le feu et préparais les rongeurs, avec quelques herbes sauvages. Bientôt j'entendis les pas de Rose qui descendait et vint bientôt à ma rencontre, elle avait l'humeur à rire et m'affubla du surnom de cet illusionniste américain qui me demanda mon aide pour retrouver un plan d'un de ces tours vedettes. Puis elle me complimenta sur mes talents de cuisinier sans trop insister sur ma triste tenue et mon comportement nocturne.

C'est avec de la honte dans le voix que je lui répondis :

" Vous avez bien raison de me railler ! Et ces lièvres grillés sont un maigre tribut à payer à la frayeur que j'ai du vous faire ou pour me faire excuser de ma fuite ! Vous n'avez pas été ennuyée cette nuit ? Par moi ou mon avatar lunaire ? Si je vous ai blessée j'en serais mort de honte ! Quand j'aurais fini de manger, j'irais me laver et je remettrais mes habits, je suis confus de m'exposer ainsi dans toute ma nudité, alors qu'on s'était promis de ne pas mêler notre relation professionnelle de rapprochements indécents ! Encore une fois mille pardons !"

Je tournais la viande pour qu'elle soit cuite des deux côtés et aussi pour éviter le regard de Rose, j'avais bien trop honte !

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Lun 28 Mar 2016 - 13:57

Visiblement Doyle était redevenu lui même, malgré sa tenue et son pelage peu soignée. Il semblait en être particulièrement honteux. Et quand il prit la parole, ce fut pour le confirmé. Mais surtout, il semblait inquiet de savoir s'il l'avait ennuyée, si sa personnalité lunaire ne s'en était pas prise à elle. Il lui indiqua que quand il aurait fini de manger il irait se laver et se rhabiller, s'excusant encore de lui présenter une image aussi impudique.

Rose sourit et s'assit dans l'herbe près de lui. L'odeur des rongeurs en train de griller sur le feu lui avait fait prendre conscience de sa faim. Il est vrai qu'elle n'avait pas beaucoup dormis et que son inquiétude avait masqué ses autres sensations, mais maintenant qu'il était là, devant elle, en bonne santé et qu'elle était soulagée, elle prenait conscience de ses besoins.

- « Et bien, si vous le permettez, je vais partager votre petit déjeuner... Je me rend compte maintenant que je suis affamée. »

Elle lui sourit avant de reprendre :

- « Pour vous répondre, et vous rassurer. Vous ne vous en êtes pas pris à moi, et à part l'invitée surprise que le « loup-blanc » m'a envoyée, non, je n'ai pas été dérangée. Et j'avoue que si elle ne m'avait pas informé de votre rencontre à l'auberge, je n'aurais jamais deviné votre fuite avant ce matin. Visiblement, votre colocataire mental est doué pour l'esquive. »


Elle prit quelques instants pour l'observer. C'est vrai qu'elle n'avait jamais eut l'occasion de contempler l'anatomie de son employeur. Elle reprit avec un petit air espiègle :

- « Quant à votre nudité, ne vous inquiétez pas. Je ne suis pas un perdreau de l'année, j'ai déjà eu l'occasion de voir des hommes nus, et de ce que je crois comprendre, ça risque d'arriver régulièrement au moment de la pleine lune. Il faudra bien que nous nous y habituions. Maintenant, si vous avez besoin d'aide pour vous débarrasser des brindilles mêlées à votre pelage, je crois avoir comprit que ça fait aussi parti de mes attributions. Maintenant, si vous découpiez ses lièvres... j'avoue que j'en mangerais bien un morceau. Ensuite, quand vous serez présentable, nous irons voir si votre invitée est réveillée. »

Rose rit légèrement.

- « La pauvre, je pense que votre apparence risque de lui faire un choc. Elle a rencontré votre personnalité « sauvage » en premier. »
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mar 29 Mar 2016 - 4:42

Cher Docteur, cette jeune Rose est une personne admirable, pas le moindre jugement, le plus petit cri de colère, pas même un reproche. Ce qui me change quand on sait combien de fois vous m'avez grondé d'importance pour oser frapper chez vous dans le plus simple appareil, surtout depuis vos noces, vous craigniez que votre épouse m'ouvre la porte à votre place, un de ces matin où une urgence vous retiendrait prés d'un patient.

Au contraire la jeune femme me rassura, me complimenta sur ma cuisine et se proposa de m'aider à nettoyer mon pelage. Elle m'assura aussi de n'être pas une jeune vierge farouche et qu'elle avait, si vous me permettez ce trait d'humour, déjà vu le loup ! Puis elle parla d'une invitée, conviée par le Loup Blanc. Ce sobriquet me renvoyait à une jeunesse tumultueuse, pleine de course folle dans la forêt et de chasses exaltées.

Mais cela me rassurais, car vous savez que j'ignores ce que je fais durant la pleine lune et encore moins lorsque j'étais sous l'emprise de la drogue. Et comme j'ai toujours refusé vos séances de mesmérisme ou d'hypnose comme dirait Freud, cette aspect m'est toujours resté secret. Mais là j'avais une personne qui m'avait rencontré, m'avait parlé et en était encore saine de corps à défaut d'esprit. Si j'étais Loup blanc durant mes absences alors c'était un moindre mal.

" Une invitée ? Loup Blanc ? Et bien j'ai quand même fait de belles folies ! Loup Blanc, c'est mon nom de caste, vous vous rappelez le pacte ? Je me suis désigné comme Le Loup Blanc du clan de Doyle, c'est ainsi que les gardiens me désignaient. A cette époque j'étais un jeune loup en formation, je sortais tout juste de ma phase de louveteau sauvage indompté : une période où les enfants de mon peuple sont éduqués pour se contrôler et apprendre à ne pas agresser les humains sans raisons.

Vers 20 ans, on doit rejoindre une caste : Les Guerriers, les Gardiens, les Chasseurs ou les Érudits. Par ma taille, les Guerriers étaient exclus, le plus petit mesure 2m, les Chasseurs me trouvaient trop calme et les Érudits, pas assez assidu de nos coutumes. J'ai rejoint les Gardiens et c'est tant mieux pour nous ! Nous avons des tas de règles et la plupart portent sur comment traiter les humains avec respect et circonspections.

Entre autre, l'interdit de manger un humain sauf agression ou provocation, tout comme était interdit de se mêler à eux. Mais comme j'étais curieux, je n'ai pas su résister. J'ai rencontré Watson par hasard, il m'a accueillit avec bienveillance et m'a soigné, nos sommes devenus amis et moi on m'a exclu des Gardiens ! Je suis devenu Herbert Doyle et comme mon ami se piquait d'écrire des œuvres de fictions criminelles, je me suis fait détective, avec succès je dois avouer.

Nous verrons donc cette personne que mon moi désinhibé à invité ici, au moins vous serez deux au manoir la nuit, si c'est une personne convenable nous lui nettoierons une des chambres avec son aide bien sûr ! Elle devra payer ses meubles elle-même, ce qui est normal si elle ne souhaite pas payer de loyer, dans le cas contraire ce sera de notre ressort !

Notre fantôme sera peut-être plus effrayé par trois occupants ?"


Je tendis une brochette de lièvre rehaussée d'herbes aromatiques sauvages, en tentant un pauvre sourire sur ma face de loup " Et merci de votre compréhension bien que je doute de la mériter !"

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Maître Conteur
Conteur



MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mar 29 Mar 2016 - 23:20


Au contraire, Herbert se trompait. Quelque part dans le manoir quelque chose s'énervait de leur présence. Agacé, irrité, l'ambiance du manoir était électrique. Alors que les deux compagnons déjeunaient tranquillement, au manoir, la tension montait en sourdine. Une ombre maligne quittait sa cachette pour arpenter les corridors délabrés. Il poussa la porte d'une chambre et pas n'importe laquelle. Doucement, la chose entre et observe. Discrètement, elle dévisage l'inconnue endormie. Nathuane serait-elle en danger?

Non, la chose est énervée, mais la voilà qui quitte la pièce brusquement. Un courant d'air glacial traversant la chambre. Peut-être que Nathuane l'a sentit, peut-être même que cela l'aura réveillé. Malheureusement, l'ombre est trop rapide pour être même aperçu. La chose courre dans le couloir à une vitesse folle, faisant un bruit d'enfer dans le manoir. Elle claque des portes avec violence. Il est certains que l'ouïe fine d'Herbert a pu l'entendre depuis le jardin. Peut-être même que Rose croit l'avoir entendu aussi, ces bruits sourds.

Herbert, plus sensible aux sons, entend un : "Ce n'est pas une auberge espagnole ici!"

Si les deux amis partent en courant vers le manoir, malheureusement, ils n'y trouveront rien ni personne. Mise à part, peut-être, une Nathuane toute chamboulée par les événements, mais sans informations claires sur la chose. Pourvu que cette ombre se montre un jour. Comment la rencontrer, comment apaiser sa colère?

Mystère....


Et:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mer 30 Mar 2016 - 11:41

Rose n'eut pas le temps de réagir aux informations que Doyle venait de lui donner concernant le "loup-blanc", elle venait de mordre dans la brochette qu'il venait de lui tendre et en savourait le goût grillé et sauvage lorsque la quiétude du matin fut brutalement rompu par un bruit d'enfer provenant du Manoir. Les portes se mirent à claquer avec violence.

Herbert fut le premier à réagir, se levant d'un bon, les oreilles pointées vers la maison. La jeune femme se demanda si Nathuane se réveillant seule n'avait pas fait une crise d'angoisse qui l'aurait poussé à parcourir toute la maison en cherchant et en claquant les porte, mais elle n'y croyait pas vraiment. Elle se rappela ce que le serveur de l'auberge lui avait dit concernant cet endroit. Qu'il était hanté. Elle ne s'y était pas vraiment intéressé, après tout, depuis quelques jours qu'ils étaient là, à part quelques impression d'être parfois observé Rose n'avait pas ressentit de malaise.

Mais peut être était-ce vrai, et peut être que la chose qui hantait cet endroit trouvait qu'il commençait à y voir un peu trop de monde à son goût ? Tant qu'elle y était seule avec Doyle, il ne s'était pas manifesté. Qui qu'il en soit, ils ne pouvait pas laisser Nathane seule si la maison avait décidé de ce rebiffer contre leur présence.

-"Nathane est seule dans ma chambre" dit Rose avec inquiétude "Il faut qu'on aille voir si elle va bien".


Sans attendre la réponse de Doyle, elle courut vers le manoir.

Revenir en haut Aller en bas
Nathuane de Rochejans




Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mer 30 Mar 2016 - 20:33

Nathuane avait été perturbée en plein rêve de Coyote, alors qu'Il lui promettait de parler aux enfants, de leur expliquer. Une sorte... elle ne savait pas trop comment décrire le phénomène... une ombre ? un fantôme ? enfin, bref, un truc l'avait effleurée d'une aura maléfique. Elle se sentait glacée, comme souillée par la curiosité malsaine de l'étrangeté. Son coeur palpitait comme s'il cherchait à s'échapper de sa poitrine et elle avait du mal à respirer.

(Une crise d'angoisse, putain. Une simple crise d'angoisse. Ce n'est quand même pas la première que tu en fais une ! Et tu n'es pas morte les 1292 fois précédentes. Respire. Calme-toi. C'était juste un cauchemar. Juste un cauchemar.)

Un cauchemar, oui. Au sens étymologique, alors. Une de ces cavales de la nuit qui enfonçaient leurs sabots imprégnés de venin dans la trame sensible des rêves. Une ombre psychopompe à la crinière diabolique, qui l'avait frôlée... frissonnant de terreur comme quand elle avait cinq ans et qu'elle imaginait des monstres tout autour de son lit, elle rejeta les couverture et sauta du lit, à demi-nue, avec pour seul objectif de sortir de là. De cette chambre. De ce manoir. De ce monde, si elle le pouvait.

Affolée, elle erra au hasard dans les couloirs avant de retrouver l'escalier qui menait au hall d'entrée. Sortir. Vite. Elle devait sortir. Ouvrant la porte sans se soucier de sa tenue, elle surgit dans le jardin, pour se retrouver presque dans les bras de Rose, qui courait dans la direction du manoir. Derrière elle, une grande silhouette à la fois familière et étrangère se ruait elle aussi vers elle.

"Là-haut, balbutia-t-elle. Dans la chambre. J'ai... Elle m'a...Je ne sais pas... Je suis..."

Et pour la deuxième fois de sa vie, mais aussi en moins d'une semaine, elle se sentit perdre conscience.

(Et merde. Ça recommence.)
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Ven 1 Avr 2016 - 1:17

Alors que Rose et moi nous apprêtions à savourer ce moment de calme et de partage. Mon ouïe fut attirée par des drôles de bruits : Un frottement sur le sol, une porte qui s'ouvre, un juron et un cri qui se plaignait de se trouver dans une auberge espagnole. Suivit d'un barouf du diable, pire que la fois où votre gouvernante me découvrit un matin dans mon plus simple appareil !

Je me levais d'un bond suivit de peu par Rose, mon cher Watson, quand je vous dit que cette jeune femme est exceptionnelle ! Bref je courais vers le Manoir quand je vis sortir une autre jeune femme, quasi nue, qui s'encastra dans les bras de Rose. Elle balbutia des mots indistincts et s'évanouie.

" C'est elle mon invitée-surprise ? Occupez-vous d'elle voulez-vous ? Je m'occupes du malandrin ! Il a mal choisi son jour pour me provoquer chez moi et blesser mes amis !"

Ces derniers mots avaient été dit avec un grondement dans la gorge. J'étais en colère, contre moi et mon imprévoyance, contre ma nature qui restait indomptable malgré mes efforts, contre ce prétendu fantôme qui se comportait comme le dernier des rustauds ! Je sautais plus que je ne grimpais, a l'étage, me rendant dans la chambre de Rose, où, hormis un lit défait, je ne découvrit pas grand chose, un parfum de poussière mêlé de senteurs florales.

Je fouillais les autres pièces de l'étage, en profitais pour me rhabiller et prendre ma canne-épée, je retournais à mes recherches, suivant la piste de vandale de ce malotru qui voulait nous effrayer en perpétuant ce conte de maison hantée ! Je n'eut pas de mal à suivre la piste de cet étranger, il avait prit un malin plaisir à retourner des restes de la vie de cette habitation. Fort heureusement, on avait encore du travail à faire pour nettoyer tout la bâtisse. Il n'apportait que désordre au désordre.

Je suis passé par toute une série de pièces qui après le passage du "fantôme" étaient en triste état. Je fini par ressortir dehors pour me diriger vers la cave, rien ! Sauf qu'il manquait un ou deux lapins, encore ! C'est ça qui me faisais douter d'avoir affaire avec un esprit désincarné, après tout Watson, depuis quand un esprit avait besoin de manger ? Par contre, je ne voyais pas comment il faisait pour préparer ses repas sans laisser d'odeurs de cuisson ou de tripes en décomposition. Plutôt que de laisser éclater ma frustration, je prit une autre décision et commençais à écrire un message sur le mur du fond de la cave : "Si vous avez un tant soit peu d'honneur, venez me parler le plus tôt possible ! Je suis prêt à écouter vos griefs mais laissez mes amies tranquilles, vous ne voudriez pas m'avoir comme ennemi !"

Écrire ce message à la force de mes griffes, me calma un peu, et je pu ressortir assez serein pour retrouver les deux jeunes humaines. Je m'approchais de Rose et de cette Nathuane que mon moi nocturne avait invité.

"Comment va-t-elle ? Je n'ai pas réussi à le retrouver mais il sait que je suis sur sa piste, la prochaine fois, je serais moins magnanime !"

Je posais ma main sur le front de cette nouvelle protégée, elle était un peu fiévreuse, mais sa respiration était tranquille. J'attendis que Rose me réponde et qu'elle demande mon aide ou pas pour ramener la belle au bois dormant dans sa couche d'emprunt. Tout en guettant aux alentours et gardant l'oreille en alerte.

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Sam 2 Avr 2016 - 14:16

Rose n'eut pas le temps d'atteindre les marches que Nathuane jaillit de la porte, comme un diable de sa boite et se jeta dans ses bras. La petite brune la recueillit comme elle put, manquant de peu d'être renversée.

Herbert lui demanda si c'était sa « protégée » avant de lui ordonner d'en prendre soin et de partir à la poursuite de l’intrus dans le manoir.

Rose n'eut pas le temps de réagir que déjà Herbert avait passé la porte. Il semblait fou de rage. Visiblement, même pendant la journée la lune avait une action non négligeable sur son humeur. Elle se surprit à espérer que ce n'était pas juste une blague de quelques gamins du village. Elle s'en serait voulu si Herbert avait blessé des plaisantins. Mais d'un autre côté, sa réaction lui fit chaud au cœur. Il n'avait pas mentit quand il disait qu'il veillerait sur elle. Ou plutôt sur Elles maintenant .

Pendant que Doyle inspectait la maison, Rose, serrait Nath' dans ses bras, lui murmurant des mots apaisant à l'oreille pour la calmer. Elle ne savait pas ce qu'elle avait vu, mais visiblement, ça l'avait beaucoup secouée.

Les paroles du serveur de l'auberge quand elle lui avait expliqué qu'ils voulaient retaper l'ancien manoir pour s'y installer lui revinrent en mémoire. Il avait parlé de fantôme. Etait-ce possible ? Rose avait toujours pensé qu'il y avait plus que ce qu'on pouvait voir, c'était d'autant plus vrai maintenant. Mais dans ce cas là, que pourrait faire Herbert pour les protéger ?

Au bout de quelques instants, Doyle ressortit, il en avait visiblement profiter pour passer une tenu plus correcte. Il s'inquiéta du sort de Nathuane, lui caressant doucement le front. Lui aussi semblait la trouver un peu fiévreuse. C'est qu'elle avait eut bien des émotions depuis son arrivée.

- « Et bien espérons que le fait de vous savoir sur ses traces ne le rendra pas encore plus agressif. »
Dit Rose. « Pour Nathuane, je pense qu'elle a surtout eut peur. Si vous voulez m'aider à la raccompagner à la cuisine, je lui préparerait une tisane apaisante, et j'y ajouterai un peu d'écorce de saule blanc pour soulager sa fièvre. Ensuite, je la raccompagnerait jusqu'à la chambre pour qu'elle puisse se reposer un peu. »
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Dim 10 Avr 2016 - 5:19

HRP:
 


Je dois avouer mon cher Watson que je fut soudain honteux de mon comportement, laisser deux jeunes femmes ainsi pour courir me venger d'un importun, c'était inconscient de ma part. Aussi c'est avec diligence que j'aidais Rose en portant la nouvelle venue dan mes bras. Je la conduisit dans la chambre de Rose, car c'était l'endroit qui lui était alloué pour l'heure. Et la déposait dans le lit, je rabattis les couvertures sur elle et la bordais consciencieusement.

"Ma chère Rose allez donc préparer cette tisane, je restes à son chevet, histoire d'éviter les mauvaises surprises, et puis si elle se réveille, peut-être aurais-je des réponses à mes questions, et des présentations à faire en bonne et due forme, car je doute d'avoir été sous mon meilleur jour cette nuit."

Je m'installais sur une chaise proche et commençais mon rôle de garde-malade pendant que ma chère Rose s'activait en cuisine, bientôt il y eut une bonne odeur de tisane fraichement infusée, Nathuane était couchée et j'attendais son réveil.


P.S:
 

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Maître Conteur
Conteur



MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Lun 11 Avr 2016 - 20:46

Alors que le trio était affairé dans la chambre de Rose, la chose se glissa dans le hall en toute discrétion. Elle s'éclipsa en direction des jardins. Sa colère était encore bien présente et elle arriva rapidement devant la cave. La voici qui descend dans celle-ci. C'est à cet instant qu'elle remarque le message gravé par le loup. La chose s'énerve encore plus, irritée par ces étrangers qui s'incrustent chez elle et ose lui parler d'honneur.

L'ombre fond sur un lapin et le décapite d'un coup violent. Le bruit peut avoir chatouillé les oreilles du loup, mais point celles des deux femmes.
Plongea ses doigts dans le sang giclant du pauvre lapin et s'en servit pour inscrire à son tour sur le mur:

"Si VOUS aviez de l'honneur, vous cesseriez de squatter mon logis! Opportunistes !"

Et voilà la chose qui disparaît d'un claquement de doigt. Les mystères sont de mise...
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mar 26 Avr 2016 - 13:20

Je restais donc au chevet de l'inconnue de votre serviteur, cher Watson ! Et pourtant invitée ici par mon être de la lune. Je ne me souvient pas bien de ce que fais les soirs de pleine lune, mais je penses que si je suis capable de conversation avec autrui je me vois mal convier un être dépravés à venir là où loge une personne faible qui dépend de ma protection !

Rose revint avec sa tisane, et pendant qu'elle en faisait profiter Nathuane, en discutant gentiment, j'entendit un bruit caractéristique venant de la cave : Un os que l'on brise, de la chair arrachées, l'odeur du sang frais. Je retroussais les babines, grognant en fond de gorge ! Il était revenu ! Et par la même venait de confirmer que les fantômes n'existent pas, par contre le bruit que j'entendis ensuite ne manqua pas de me laisser perplexe.

Je regardais les deux femmes et lançais : " Je vais faire un dernier tour d'inspection, je crois avoir laissé échapper un détail, je me détestes moi durant cette période ! J'ai du mal à réfléchir ! Fermez derrière-moi Rose ! C'est un être de chair qui nous ennui, pas un fantôme !"

Je quittais la pièce et m'élançais dans la cave, je découvris confirmation de mes soupçons. Un lapin avait été décapité, ce qu'un fantôme aurait du mal à faire, et de plus le "fantôme" avait utilisé le sang de l'animal pour me répondre sur le mur. Je commençais par chercher de quoi nettoyer ce gâchis de viande. Je jetais le corps dans ma gueule et commençait à le mâcher, ça me calmais. Je mis un petit moment à nettoyé le mur avec les torchons ramenés par Rose. Je devrais les jeter avant que les femmes les découvrent, et surtout pas les laissés trainer ici !

Je remarquais une odeur familière, caractéristique de certaines créatures de la nuit. Bon au moins je savais comment m'amuser moi aussi, rira bien qui rira le dernier ! Je retournais auprès de Rose et de Nathuane. Fit signe à mon assistante de s'approcher et lui glissais à l'oreille : " Je sais ce qui nous torture psychologiquement ! Aussi j'aimerais bien que vous alliez acheter autant de gousse d'ail que possible et faites dans le produit au fort parfum, plus ça sentira le français moyen mieux ce sera !"

Je fis un clin d'œil entendu à la jeune femme, finalement heureusement qu'on était cette période car j'avais envie d'être moins fair-play, et ça m'amusais ! J'aurais honte plus tard soyez-en sûr docteur !

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Jeu 28 Avr 2016 - 12:12

Rose s'occupait de Nathuane, elle lui avait jeté une couverture sur les épaules et lui tendait un bol de tisane en s'efforçant de calmer sa peur quand Herbert eut un comportement étrange. Ses oreilles s'était redressés et il renifla l'air avec attention avant de retrousser les babines dévoilant son impressionnante dentition avec un grondement sourd. Il avait entendu ou sentit quelque chose.

Presque aussitôt, il les informas qu'il allait refaire un tour d'inspection, qu'il pensait avoir raté un détail, ayant du mal à réfléchir dans ces périodes de pleine l'une. Il ordonna à Rose de verrouiller la porte derrière lui, précisant que ce n'était pas un fantôme qui leur faisait des misères, mais un être de chair et de sang.

Son absence fut de courte durée, pendant ce temps, Rose avait fait s'allonger Nathuane sur un vieux canapé qui traînait là. Elle n'avait pas très envie de la laisser seule dans la chambre tant qu'elle ne savait pas à quoi elles avaient à faire. Lorsque Herbert revint, il lui fit signe de la rejoindre dans un coin de la pièce pour lui donner des instructions particulières. Aller acheter de l'ail et en faire un parfum le plus fort possible. Lorsqu'il conclu sa tirade en disant que « plus ça sentirait le français moyen mieux se serait », elle faillit répliquer qu'elle était française, et qu'à sa connaissance son odeur n'avait jamais déranger son odorat, mais elle savait que même si Herbert avait son apparence habituelle, la pleine lune avait des effets sur lui même pendant la journée.

- « Je nuis pas sûre que nous ayons besoin d'acheter cet ingrédient. Dans la réserve à coté de la cuisine, il y en a plusieurs tresses. Bien sur il est un peu sec, mais son odeur reste forte, et une fois réhydraté, elle sera tout à fait utilisable. Mais, j'aimerai bien que vous m'expliquiez, mon cher, à quel genre de personnage vous pensez... Les légendes de là d'où je viens disent que l'ail est une bonne protection contre les vampires... Est-ce ça ? Est-ce un vampire qui a été dérangé par notre installation ? »
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Dim 22 Mai 2016 - 22:59

Quand je vous disais, Watson, que la jeune Rose est exceptionnelle ! De suite elle à tout compris ! Il me fallait maintenant éclairer sa lanterne et confirmer ses craintes.

"Je ne veux pas faire mon malin mais deux ou trois indices me font penser que oui, il se pourrait bien que nous ayons un vampire territorial en nos murs ! Mais je ne le crois pas méchant, malgré les apparences. En effet c'est lui je penses qui élève ces rongeurs dont vous faites ma chère, de délicieux mets délectables au possible !

Si nous avions un esprit frappeur, nous déplorerions des bris de choses diverses telles des chaises ou des chutes d'objets de petites tailles. De plus un fantôme n'a nul besoin d'écartelé un lapin pour utiliser son sang afin de laisser un message. Et puis je crois avoir reconnu le parfum caractéristique du suceur de sang en pleine métamorphose en fumée. J'ai aussi reconnu une autre odeur, que l'on trouve sur certains des objets de la cave."


A ce moment, il me revint à l'esprit que sans m'en rendre compte j'avais insultée mon amie, confit de honte je rajoutais :"Je me rends compte des mauvaises manières des anglais que je fréquentais naguère, quand j'ai parlé des français sentant l'ail, je ne le pensais pas et tiens à vous assurer que vous avez la plus délicieuse odeur qui soit pour un personnage tel que moi !"

Sur ces entrefaites, après avoir pris connaissance des réactions de Rose, j'entrepris de nettoyer un peu notre lieu d'habitation, en commençant par regonder la trappe de la cave et replanter les clous soutenant les chaines qui auraient du me retenir. Suite à quoi j'allais couper du bois et le déposer dans la réserve de la cuisine.

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Sam 4 Juin 2016 - 17:54

Rose écouta les explication d'Herbert, oui, il est vrai qu'un fantôme n'aurait pas eu besoin d'utiliser le sang d'un lapin pour laisser un message et elle faisait entièrement confiance au flair de son compagnon pour ce qui était d'avoir reconnu l'odeur d'un buveur de sang. Rose était capable de reconnaître l'odeur métallique du sang frais, mais elle n'avait pas la moindre idée de l'odeur particulière que pouvait avoir un vampire.

Par contre, elle ne comprenait pas trop comment le loup en était arrivé à la conclusion que leur hôte n'avait pas d'intentions belliqueuses à leur encontre. Elle trouvait que la démonstration de son courroux était plutôt sanglante et inquiétante, même s'il est vrai qu'il n'avait blessé personne, alors qu'il en aurait eut amplement l'occasion. Après tout, Nathuane était seule dans la maison lorsqu'il avait frappé. Il aurait pu sans problème s'en prendre à elle sans que qu'Herbert ait le temps d'intervenir avant qu'il ne soit trop tard.

Elle sourit quand son ami s'excusa pour son commentaire sur l'odeur des français, et elle rit.

- « Et bien, je ne peux pas dire ce que les français moyen sentait à l'époque, mais je pense qu'avec l'avènement des salles de bains et l'évolution de l'hygiène ont du grandement améliorer les choses. »

D'ailleurs, en parlant de Nathuane, Rose décida d'aller la remettre au lit. Elle était sérieusement secouée par son arrivée, sa nuit, et les événements du manoirs. Pendant qu'elle s'occupait de la femme, Herbert décida d'aller faire un peu de ménage à la cave, histoire de la remettre en état pour qu'elle soit utilisable cette nuit.

Rose descendait l'escalier après avoir installé Nathuane au lit avec une tisane apaisante, elle entendait Herbert poser du bois dans la cuisine. Elle était presque arrivée en bas des marches, lorsque la porte du manoir s'ouvrit avec fracas sur une tempête de feu.

La jeune femme hurla, appelant son amis à l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Jun Éliviam




Feuille de personnage
Race : Vampire
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Dim 5 Juin 2016 - 3:49

Voilà quelque jours, ou quelques nuits pour être plus exactes, que je vagabondais ici et là sur ces nouvelles terres. Bien que restant à l'écart des habitants de ce lieu mystérieux, j'en avais déjà appris un peu sur eux. Leurs technologies semblent en retard sur celle de chez-moi, mais c'est les habitant eux-mêmes qui m'ont le plus troublé. Bien qu'ils me semblent majoritaires pour le moment les hommes semblent côtoyer ici les créatures dans un semblant d'harmonie. Étrange, auraient-ils enfin accepté l'existence d'êtres pouvant les détrôner de la pyramide alimentaire ? Malheureusement, ou heureusement, je ne suis toujours pas tombé sur des semblables. Nous vampires, formons de précieuses familles de sang, toutefois notre penchant pour le pouvoir, nous entraîne bien souvent à nous entre-tuer.

Il y a de cela deux nuits, j'avais trouvé un petit manoir. L'ambiance qu'il s'en dégageait m'avait tout de suite séduite. L'œil averti pouvait voir que les lieux avaient autrefois été riches et prospères, cependant les années passées n'avaient vraisemblablement pas épargné ce bâtiment de son lourd passage. La mort s'était emparée de la végétation entourant les lieux, ne laissant qu'un parquet flétri.

La possibilité d'entrevoir une certaine beauté, même après la mort, m'était venu après mon ascension en tant que créature de la nuit. C'était peut-être bien une lute insensé de mon esprit pour me bercer de douce d'illusions de vitalité, mais j'avais ce besoin de redonner une seconde vie à ce qui avait été cruellement délaissé. Ce manoir pourrait bien faire l'objet de cette dévotion. Après tout, j'avais bien toute l'éternité pour redonner sa gloire à ce lieu. J'avais dû toutefois refroidir mes ardeurs. J'étais resté trop longtemps à observer l'objet de ma nouvelle convoitise, le soleil m'avait chassé une fois de plus.

J'avais entrepris d'aller visité de plus prés les lieux la nuit passée, serte j'avais aperçus les quelque silhouette venant ici et la dans la demeure, mais je n'avait que faire de ses individus. Au pire, ce ne serait quelque brigands que je chasserais au nom de ... Haaa oui, le nom du compte na sans doute aucune influence ici. J'utiliserais la force alors ! Je n'aime guerre me salir les mains, mais quand il le faut, il le faut. De plus, J'ai si soif. Au mieux, il s'agirait des propriétaires au quel j'offrirait mes services.

M'approchant du manoir, je suis tombé nez à nez avec un homme-loup. La pleine lune était belle jusqu'à présent. J'ai passé la nuit à le fuir. Un chasseur fort habile, guidé par un instinct meurtrier. Mes capacités vampiriques auraient facilement confondu un homme, mais pas cette bête. Quelques morsures et griffures plus tard, il avait recadré son dévolu sur les lièvres. Avait-il enfin compris que je n'avais pas bon goût ? J'y ai malheureusement laissé trop de sang. C'est un peu plus loin que je me suis effondré, l'énergie me manquant.

C'est l'odeur et la douleur de ma peau enflammer par les rayons du soleil qui m'on réveiller. Me couvrant comme je le pouvais, je fonçai comme une comète en direction du manoir. De l'ombre, par pitié de l'ombre !
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Ven 10 Juin 2016 - 2:45

J'étais en train d'empiler les bûches dans la réserve quand soudain deux choses me frappèrent : la première, une odeur de chairs brûlées, qui, à ma grande honte, éveilla son estomac. Et pourtant mon cher Watson, vous n'êtes pas sans savoir que je ne mange plus d'humains depuis des lustres ! La deuxième chose fut le cri d'effroi de Rose ! Je lâchais mon tas de bois et sortit au grand jour, ma canne-épée à la main, lame dehors !

Je m'élançais et ouvrit la porte d'entrée d'un coup d'épaule, dents bien visibles sous mes babines retroussées, un grognement puissant et venu du fond des tripes, je vis une forme sombre qui fumait et sentait la viande cuite. Je l'attrapais par le cou et le collais contre le mur d'en face, la pointe de ma lame contre son entrejambe, prête à remonter pour l'ouvrir en deux à la moindre occasion.

"Vous allez bien Rose ?", et face à cet importun, je lançais : " Qui êtes-vous monsieur ? De quel droit vous autorisez-vous à pénétrer chez autrui dans des lieux où vous n'êtes pas invité? Présentez-vous Monsieur ou par tout ce qui est sacré, je jures que je vous ouvre en deux comme une  pièce de bœuf dans une société d'équarrissage !"

Mon nez sensible reconnu l'odeur terreuse des suceurs de sang par contamination, ma poigne se serra encore plus sur le col de cet imitateur de Jeanne D'arc et mes crocs se rapprochèrent de son cou : " Créature abjecte ! Ici le seul sang qui t'es autorisé à boire est celui des rongeurs de la cave ou le tien si tu t'obstines ! Ne tentes pas me défier, je ne te crains pas et me ferais un plaisir de me nourrir de ta chair, ça économisera du lapin pour mon amie !"

Je le laissais me répondre tout en jetant un œil à ma chère Rose, Seigneur, Watson ! Quel irresponsable je fais ! J'aurais mieux fait de m'acheter une chambre en ville, au moins elle y serait en sécurité !

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Jun Éliviam




Feuille de personnage
Race : Vampire
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mar 14 Juin 2016 - 23:51

Je venais tout juste de trouver une parcelle d'obscurité quand les cries stridents d'une jeune femme en détresse me fit présent d'accueil. Mes membres encore crépitant de ma combustion ainsi que mes sens embrouillés par la panique et la douleur ont complètement laissés l'avantage à cet agresseur homme-loup sur ma faible personne. Me voilà en bien mauvaise posture.

Les canines acérées et la lame de cet homme me tenaient en respect, toutefois, j'ai toujours privilégié ma dignité au respect. Cet inconnu commença par me bombarder de questions puis de préjugés abjects. Je pris un moment pour retrouver mes esprits. Entre la panique et la soif grandissante suite a mes mésaventures cela ne fut pas chose facile. Je me raclai la gorge et entamai mon plaidoyer :


"Veillez pardonner mon entrée importune en cette demeure. Suite à quelque événement malheureux de cette nuit, je me suis réveillé par cette belle matinée ensoleillé. Comme vous le comprenez sans doute vu ma condition cette luminosité et moi ne formons pas un bon ménage."

D'un mouvement agité, j'essayais, sans succès, d'éteindre les quelque flammes toujours présentes sur ma manches gauche. Déjà que mes vêtements de mal fortune n'étaient pas très présentable, je souhaitais tout de même préserver des habits pour dissimuler ma pudeur.

"Pour ce qui est du sang, ici, vous êtes le seul à menacer quelqu'un de vous nourrir de lui. Soyons honnête, si mon intention avait été de m'abreuver de l'un de vous, j'aurais attaqué de nuit. Ce bâtiment ne vous offre pas réellement de protection dans son état actuel et sous le voile de l'obscurité, j'aurais pu agir sans le moindre accro."

Je tournai finalement mon regard sur la demoiselle.

"Auriez vous l'obligeance de demander à votre domestique de bien vouloir me rendre la liberté de mes mouvements. Je crois qu'il est bien évidant que dans ma position actuelle, je ne représente une menace pour personne. "

Mon corps brulé et encore fumant me fessait bien souffrir et l'homme-loup me promettait encore plus de souffrance, mais tant qu'à mourir, je le ferait en conservant le peu de dignité qu'il me restait.

" Je me prénomme seigneur Jun Éliviam. Aurais-je au moins le droit d'entendre vos noms ou vos coutumes exigent de m'exterminer au simple fait de ma condition particulière ?"

Dans cette position, mon avenir comme mon coup était entre les mains griffues de cet inconnu et de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mer 15 Juin 2016 - 12:10

La situation avait quelque chose de perturbant. Le loup avait saisit le cou du nouvel arrivant entre ses griffes, le menaçant avec courtoisie. L'homme en feu répondit de la même façon. La violence de cette scène contrastée par la façon policée que les deux hommes avaient de se parler était plus qu'étrange. Rose eut l'impression d'être passée dans un autre dimension... ce qui était finalement vrai.

Sa première frayeur passée, elle observa le nouvel arrivant qui s'efforçait d'éteindre les dernières flammes qui rongeaient la manche de ses haillons. Il était clair qu'il avait du avoir un réveil des plus difficile dans le cercle de pierre. Vu son maintien, ses manières et sa façon de s'exprimer, il était clair qu'il n'était pas accoutumé à porter ce genre de frusques.

Rose avait comprit à travers ce qu'Herbert avait dit qu'il s'agissait d'un vampire. Mais il était évident qu'il ne s'agissait pas de « leur » vampire. Il manquait plus que ça ! Il était grand et mince, très brun, des cheveux longs. Même couvert de suie et de fumée, on devinait qu'il devait avoir un teint d’albâtre. Mais ce qui était le plus surprenant dans ce visage aux traits fins, était le regard. Un regard bleu, vif et brillant.

Il expliqua son réveil douloureux à la lumière du soleil, avec les conséquences que cela avait eut sur son métabolisme, avant d'expliquer que tout ce qu'il cherchait en entrant dans le manoir était de se mettre à l'abri de la lumière du jour. Il appuya son argumentation en soulignant que s'il avait été animé de mauvaises intentions, il serait entré de nuit. Il fallait reconnaître qu'il avait raison, les portes du manoir n'offrait qu'une faible difficulté pour un être comme lui.

Lorsqu'il se tourna vers elle, lui demandant si elle pouvait demander à son domestique de le relâcher, elle resta un instant interdite ne comprenant pas ce qu'il disait avant de réaliser qu'il parlait d'Herbert. Elle ne put retenir un éclat de rire et acheva de descendre les dernières marches de l'escalier pendant que l'intrus se présentait, demandant s'il aurait le plaisir d'entendre leurs noms ou si les coutumes de l'endroit exigeait qu'il soit égorgé sans autre formes de procès.

Rose s'approcha d'Herbert, et lui posa la main sur le bras d'un geste apaisant. L'incitant à relâcher sa prise.

-« Je me nomme Rose Albrech. Je vous présente mon ami et employeur, sir Herbert Doyle. Monsieur Doyle est détective de son état, je suis son assistante. »


Elle observa un instant le seigneur Eliviam.

- « Si nous allions dans la cuisine ? Je suis désolée, mais nous n'avons pas d'élégant salon à vous proposer. Mais il y fait plus frais, et nous pourrons continuer ces présentations pendant que vous vous rafraîchirez. »
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Ven 17 Juin 2016 - 5:33

Cette chose m'abreuva de tout un discours, qui se voulait digne, vous auriez cru cher Watson que ce monsieur en flammes se croyait dans le plus chic salon de thé de la capitale de notre chère Angleterre. Il se faisait appeler seigneur Jun Eviliam et me traita de domestique, ce qui fit rire Rose. Je ne caches pas que, dans un autre contexte, cette méprise m'aurait fort amusé moi-aussi. Mais au contraire je renforçais ma prise.

Cet importun avait l'audace de plus de me traiter de créature sanguinaire, et semblait plus inquiet de sa garde-robe qui fumait que de sa propre vie. Ces vampires de contamination ! Toujours à se monter du col en pensant être les créatures les plus puissantes et les plus nobles de la création. Aucun n'a jamais vu un vrai seigneur vampire millénaire ! Avec leurs ailes de cuir et leur port altier malgré un aspect de chauve-souris humanoïde.

Rose s'approche et pose sa main sur mon bras, ce qui a pour effet de faire baisser la tension, elle se présente ainsi que moi-même, en ajoutant un "sir" immérité devant mon patronyme, je ne dis rien, c'est de bonne guerre, je suis vraiment noble après tout, bien que mes prétentions au trône d'Angleterre soient absolument inexistantes. Je déposes la chose au sol et suit la procession vers la cuisine menée par Rose. Ma lame toujours sortie et sans quitter l'invité perturbateur, que je tiens par l'épaule après avoir éteint les dernières flammèches et en soutient de sa faiblesse.

"Seigneur, hein ? Rien que ça ! Et de quoi donc je vous prie ? Vous me rappelez ce Comte Drakul qui se croyait seigneur de Valachie. Mon ami Stoker et moi lui avons montré combien il avait tort ! Ses cendres demeurent désormais dans le bureau du professeur Van Helsing et Stoker en à fait un roman fantastique pas trop mauvais je crois !

Allons ! Nous parlerons de votre nouvel état sur cette île et vous expliquerons comment contrôler votre détestable goût du sang humain. Vous verrez combien vos semblables et vous se méprennent sur la soi-disant pureté du sang humain !"


Tout en conduisant le sieur Eviliam en cuisine et le faisant asseoir sur une chaise, une fois arrivé à destination. Je pris possession d'un siège moi-aussi, près de notre "invité", gardant ma lame contre son cou : "Un geste déplacé et votre tête roulera sur le plancher, je ne fais jamais confiance aux gens qui ne supportent pas la lumière de notre soleil."

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Jun Éliviam




Feuille de personnage
Race : Vampire
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Mer 29 Juin 2016 - 22:13

D'un coté, un tortionnaire qui pouvait me trancher la tête d'un seul coup et de l'autre une femme au comportement doux et compressif. C'était un drôle de scénario dans lequel je me retrouvais bien malgré moi. Moi qui voulais simplement admirer ce manoir au potentiel encore dormant de plus près.

- Je crois aussi que mon statut ici, loin de mes terres, n'ai aucune valeur. Merci de le souligner.


Je ne fis aucune remarque sur le Comte Drakul, même si j'avais fait un certain rapprochement. Si ce détective était aussi un chasseur de créature de la nuit à mi-temps, ces instants seraient peut-être mes derniers. Pourquoi toujours condamné, ce que l'on ne comprend pas ?!

Une fois atterrie sur la chaise brutalement, je me redressai lentement pour reprendre une posture plus digne. Même sous la menace, je tenais à respecter une certaine dignité pour ma personne. Mon tortionnaire semblait éprouver une certaine haine envers les miens. J'espérais qu'il n'en était pas d même pour la dame l'accompagnait.


- Mademoiselle Albrech, loin de moi l'idée de vous exiger quoi que ce soit en ma posture, mais s'il m'était possible d'avoir un peu d'eau pour soulager mes vilaines blessures, j'en serais fort soulager.

Bien que de m'exposer ainsi à une dame m'humiliait, je dois bien l'avouer, je cherchais par cette occasion à me retrouver seul avec le dénommer Herbert Doyle. J'aurais pu opter pour apaiser la hargne de cet homme-loup par la douceur de son assistante, toutefois, Certaine situation doive se dérouler d'homme à homme.


------------------------------

HJ: Je suis extrêmement désoler de la réponse tardive et aussi courte. Des problème hors de mon controle au boulo m'ont quelque peu forcé à faire des semaine de 80 heures . Je reviens la semaine prochaine avec toute mon énergie et mes réponses rapides pour me faire pardonner !
Revenir en haut Aller en bas
Rose Albrech
Nouvelle arrivante



Feuille de personnage
Race : Humaine
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Lun 4 Juil 2016 - 10:51

Le trio improbable gagna les cuisines, Rose ouvrant la voie, le vampire nouvellement arrivé sur ses talons, toujours fermement maintenu par la patte griffue d’Herbert. Pendant que Rose mettait une tisane apaisante à chauffer sur la cuisinière, son compagnon installa d'office, et avec une certaine fermeté, leur hôte sur une chaise.

La conversation entre les deux mâles semblait des plus sèche, et elle espérait qu'Herbert n'aurait pas un geste malheureux avec sa patte aux griffes acérées posées sur la gorge pale de Jun. Mais d'un autre coté, elle était contente qu'il soit là. Après tout, elle ne connaissait pas le vampire, et elle se disait que si elle avait été seule, il n'aurait peut être pas hésité à faire d'elle son premier petit déjeuner à Santori.

Quoi qu'il en soit, elle était curieuse d'entendre ce qu'il avait a raconter. Pendant qu'elle s'affairait près de la cuisinière, leur « invité » l'interpela courtoisement pour lui demander s'il lui serait possible de lui fournir un broc d'eau pour nettoyer et soulager ses brûlures.

Elle lui sourit.

- « Mais bien sûr. Je vais aller vous chercher de l'eau du puits. Elle apaisera sa fraîcheur devrait soulager vos blessures. »

Elle saisit un broc et se dirigea vers la porte arrière de la cuisine. Avant de sortir, elle se retourna vers Herbert.

- « Mon ami, je vous remercierai de bien vouloir modérer vos agacements envers notre nouvel ami. Le sang est difficile à nettoyer, et il je serais contrariée de devoir nettoyer cette pièce à mon retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Jeu 14 Juil 2016 - 5:25

Le suceur de sang, tenta une manœuvre peu subtile pour éloigner Rose, mon cher Watson ! Je me tint prêt à réagir, tant pis pour la sensibilité de Rose : je suis d'accord pour faire un effort, mais s'il m'agresse je serais contraint de sévir, on a déjà assez à faire avec notre locataire irascible, nul besoin d'en rajouter ! Nathuane ne restera sûrement pas ici dans ces conditions !

Bon ! Voyons voir ce que me veut notre allumette ambulante :

" Bien ! Mister Eliviam ! Nous sommes seuls et c'est par égard pour Rose que vous garderez votre tête sur vos épaules si vous savez vous montrez fort civil et n'avez pas dans l'idée de faire acte de tentatives de rétorsions !

Je suis d'un naturel plus diplomate à l'accoutumé, mais depuis peu je suis sujet à des sautes d'humeur, surtout en présence de représentants de créatures qui d'où je viens sont mes ennemies, mes proies ou les deux à la fois ! Vite ! Le puits n'est pas si loin que cela !"


Je relâchais un peu la pression de ma lame, mais un simple geste et le vampire perdrais sa tête ! Vous savez Watson, j'espères que ce "seigneur" est plus que futures cendres que je soufflerais au vent ou que j'utiliserais comme fertilisant pour nos légumes.


hrp:
 

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Jun Éliviam




Feuille de personnage
Race : Vampire
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Lun 25 Juil 2016 - 16:07

Une fois la demoiselle gentiment sortie me chercher de quoi éponger mon mal, je me retrouvai seul avec cette créature qui commençait de plus en plus à me fasciner. Bien que j’aie par le passé entendu des récits sur des hommes pouvant se transformer en loup sous certaines conditions, je n’en avais jamais rencontré en vrai. Une telle hybridation devait avoir certain avantage, si utiliser a bon escient. Toutefois, la situation n’était pas de bon augure pour discuter de nos mutations respectives.

- J’ai compris, vous n’aimez pas les méchants buveurs de sang de chez vous, mais auriez-vous l’obligeance de rengainer votre arme face à mon humble personne ? En ce moment, je n’ai ni grande force, ni grandes capacités, je le confesse. D’un autre coté suite à ma mésaventure de cette nuit et de cette exposition au soleil juste avant mon éruption en ce magnifique manoir, la soif, c’est éveiller en moi.

Je parlais comme toujours d’une voie calme se voulant représentative de ma non-agressivité. En révélant mon besoin de me nourrir dans un avenir proche, je regardais mon corps tentant de se régénérer, puisant dans mes réserves d’énergie vampirique. Toute chose avait un prix. Ma guérison surhumaine puisait dans cette magie que me confère mon état et, bien contre ma volonté, me donnait envie de me repaître.

- Je n’éprouve aucun besoin face à vous, néanmoins pour ce qui est de votre amie mademoiselle Albrech, bien que faible pour le moment, la tentation est là, due à ma condition déplorable. Je n’ai nullement l’habitude de me nourrir par la force, mais si vous pouviez simplement vous assurez que nous restions à quelques mètres de distance l’un de l’autre, cela serait fort apprécier.

Suite à cette requête mon regard dérogea de mon interlocuteur pour balayer l’architecture intérieur du bâtiment. Cherchant à comprendre non seulement sa structure, mais aussi la fonction des endroits accessibles à mon regard.
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre



Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   Sam 30 Juil 2016 - 2:29

Pauvre vampire en vérité ! Mon cher docteur ! Il me demande de lui éviter la tentation de tuer Rose ? Je vois bien comment je pourrais m'y prendre mais étant loup de parole, je ne peut lui décoller la tête du tronc sans renier ma promesse. Aussi je retirais un peu ma lame de son cou en la laissant peser sur ses épaules.

"Et si j'accédais à votre requête, Monsieur ! Saurez-vous me suivre et obéir a mes directives ? Je connais cette soif qui vous domine, elle est comme la faim des nouveaux-nés de mon peuple. Mais la faim ou la soif ça se contrôle ! Vous allez devoir apprendre à consommer un substitut. Et pour le sang humain qu'il vous faut, vous serez prié d'aller vous nourrir à Locmor ! Et encore même ainsi je ne vous laisserais pas tuer qui que ce soit !"

Je tendis ma main droite ouverte pour qu'il s'en saisisse et dis :

"Sieur Eliviam ! Si vous me donnez votre parole de m'obéir en tout et de travaillez pour nous comme gardien de nuit. De faire tous les efforts pour changer de régime alimentaire, de ne porter vos crocs, si vous ne pouvez résister à la soif, que, et uniquement en Locmor et qu'enfin vous promettez de vous tuer plutôt que portez atteinte à l'intégrité de mon amie Rose, alors je ferais mon possible pour vous porter assistance et vous aider à consommer du sang animal plutôt que de l'humain ! Vous verrez c'est plus simple que vous le pensez mais certes pas facile ! Nous sommes d'accord ? Vous donnez votre parole ? Sue l'honneur ?"

Je le regardais dans les yeux, attendant sa réaction, déjà j'entendais Rose qui revenait, allez vite ! Pensé-je, Watson, Le temps me semblait figé, qu'allait-il faire ?

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grillades dans le jardin - Pv Herbert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grillades dans le jardin - Pv Herbert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans mon jardin en ce moment
» Brooklynn Helena Jennings | Je suis une fleur qui croît dans le jardin du diable
» Dans le jardin, sur la belle pelouse
» DANS MON JARDIN IL Y A ...... ?
» Intru dans un jardin ouvert au public ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tir Na Bealtaine :: RPG - Fonctionnement :: Background/Contexte :: Le long du chemin :: Le manoir délabré :: Seuil de la porte (Extérieur) :: Jardin du domaine-
Sauter vers: