Tir Na Bealtaine

Jeu de rôle médiéval fantastique original et non censuré (NC-18)
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion
Informations pour le roleplay
Saison du faucon, Mois de Samonios.
En ce jour, le temps est ensoleillé et le ciel dégagé. La nuit reste fraîche pour la saison, mais les étoiles sont magnifiques !


Journée : 24°C à l'ombre
Nuit : 18°C


Rumeurs

"La forêt n'est pas sûre la nuit, j'ai entendu dire que de jeunes femmes s'étaient faites violer par des créatures étranges et inconnues !"
"Il paraît qu'il y a une annonce coquine sur le panneau d'affichage de Valsambre...!
Oh, et moi qui pensais qu'on ne mettait que des propositions de contrats."

"J'ai entendu dire que des gens capuchonnés traînaient près du cercle de pierre et kidnappaient des nouveaux arrivants."

Partagez | 
 

 Le Loup blanc et le vieux soldat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre
avatar


Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Le Loup blanc et le vieux soldat   Lun 11 Juil 2016 - 7:23

Saison du faucon - Mois de Samonios, troisième nuit de pleine lune


Je quittes le perron de l'auberge, suçotant mon os comme toi, Herbert, tu téterais ta pipe ! Je prends mon temps, d'une parce que j'ai au moins deux bonnes heures avant le coucher de la lune et trois avant l'aube et deux, parce que je veux laisser au vieux la possibilité de me suivre ou pas ! Je suis comme ça moi ! J'aimes bien traiter le bétail avec attention !

Le chemin est désert et la nuit comme toujours depuis que je parcourais ces bois (c'est à dire trois jours ou plutôt nuits !), aussi riche de parfums capiteux à mon flair de prédateur. Je sens aussi la présence de gens cachés plus loin, du côté du cercle de pierre, mais c'est pas mon problème et je n'ai pas le temps de faire assaut de redressement de torts potentiels ! Tu t'en occuperas bien pour deux, non, Herbert ?

Bon le viocque se fait prier, je suis déjà à cent mètres de l'auberge, je vois déjà le toit du manoir, je bifurque vers les bois ! On verra plus tard pour la visite du locataire, moi je veux chasser et ramener un cerf pour le dîner de Rose ! Et je sais, et pour cause, que tu adores le cerf à la forestière ! Je m'approches d'un arbre et grimpes à son sommet. En attendant mon camarade de chasse je casse une grosse branche et commence à en faire un épieu digne des chasses de nos ancêtres !




HRP:
 

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Nialcen

avatar


Feuille de personnage
Race : Humain
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Loup blanc et le vieux soldat   Lun 18 Juil 2016 - 16:30

Le « guide » n’a pas l’air des plus …. Débonnaire. Vu l’allure à laquelle il se déplace, il y a fort à parier qu’il ne se s’agit pas uniquement d’un prompt retour au bercail ou d’une ballade badine… Non, d’ailleurs Nialcen l’observe à une centaine de pas, bifurquer dans les bois.

Une ébauche de grimace se dessina sur ses traits burinés, avant de s’apercevoir que la lueur sélénite suffisait amplement à l’éclairer. Vu ses ébauches de projet, une visite de la forêt ne serait pas si inutile que ça. Il se rapprocha donc en courant d’un pas cadencé fait pour avaler de longue distance sans trop se fatigué, reliquat de son passé de vétéran.

Il arriva à temps pour voir son nouvel acolyte se façonner un … semblant de lance, perché dans un arbre. Il s’accroupi mécaniquement au pied de l’arbre, avant de chuchoter : « Simple précaution ou quelque chose en particulier à occire ? »

Ce faisant, il prenait soin d’observer la forme des feuilles et des fleurs, caressait l’humus du bout des doigts. Les odeurs vinrent compléter le tableau : il trouverait ce qu’il cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre
avatar


Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Loup blanc et le vieux soldat   Mar 19 Juil 2016 - 13:28

Le vieux finit par sortir, il me chercha puis me vis, bien ! Il a l'œil c'est parfait ! Il s'approche de mon perchoir et me cause en chuchotant, décidément il me plait ce grognon ! Mon travail terminé, pas trop mal pour un truc fait a coup de griffes et de crocs ! Je brisais l'os que je mâchouillait pour en faire une pointe. J'enfonçait ce bout de calcium organique dans le bois fendu, puis a l'aide d'un bout de haillons, mâchonné pour resserrer les fibres, j'attachais le tout !

"Bien, c'est assez solide, en séchant ça sera encore mieux ! Et oui, on va occire de la belle animale : un cerf ou une biche ! Tu sais chasser j'espères ? Un bon rabatteur c'est précieux, et encore plus s'il sait viser en plein cœur du gibier, si par malheur il échappait à ma prise !"

Je sautes au sol près de Nialcen et lui tend la lance primitive : "Tiens ! Cadeau ! En arrivant au Manoir avec un bon gibier, tu seras encore mieux accueilli malgré ton sale caractère !"

Je le laissais avec sa nouvelle arme écoutant ses commentaires qui ne manqueraient pas, après quoi je lui fais signe de se taire et me suivre : j'ai repéré l'odeur caractéristique des fèces de cervidés, j'ai deux heures a tuer alors une heure de chasse me fera du bien !

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Nialcen

avatar


Feuille de personnage
Race : Humain
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Loup blanc et le vieux soldat   Mar 19 Juil 2016 - 22:18

Le vieil homme observa le simulacre d’arme, avant de le laisser choir. Son interlocuteur avait l’oreille fine pour avoir pu déchiffrer ses chuchotements.

« J’ai autre chose à foutre que de courir au cul d’un cerf mon gars. » Lança-t-il sur un ton parfaitement intelligible cette fois. « J’me doute que le manoir doit être la turne dont l’on peut apercevoir le toit à l’orée du bois : Je vais t’y attendre. »

Sans autre politesse, il quitta les lieux en direction du manoir.
Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre
avatar


Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Loup blanc et le vieux soldat   Mer 20 Juil 2016 - 10:06

Attends ! Je rêves ou quoi ? Il me snobe ! Purement et simplement, il jette mon cadeau et me tourne le dos, "va chier connard !", il ose me dire ça à moi ? Je vais sûrement laisser du bétail me manquer de respect !

"Tu me prend pour qui gamin ? Ta copine ? Ta mère ? Ton égal ?"

En trois pas je le rejoints et me postes face à lui babines retroussées, puis le pousses assez fort pour le faire tomber, je l'éventrerais bien mais ça te ferais trop de peine mon cher Herbert !

"Vous les humains ! Toujours arrogants ! A vous croire, le sommet de la création ! Tu pensais quoi ? Que je suis un bon toutou près à servir mes maitres humains ? Ne confond pas mon sens du devoir et une quelconque faiblesse envers toi ! Si quelque chose te déplait tu es prié de le faire savoir avec le respect que tu voudrais que l'on te montre !"

Il m'avait vraiment mis en rogne ce con ! Je me tournes vers un arbre que je frappes de ma mains ouverte y imprimant de profondes lacérations, suivit d'un hurlement a la lune. Puis je revins à Nialcen :

"C'eut put être toi a la place de ce tronc ! Je peut me contrôler longtemps avant de ne pouvoir passer à l'acte, mais ça ne veut pas dire que j'hésiterais à te frapper à t'estropier ! Tu penses sérieusement que je te laisserais approcher le manoir seul ? Avec tes manières et ton caractère ! Si tu penses ne rien devoir à personne, rappelles-toi que personne ne te dois la moindre chose ! Tu crois mériter des attentions, des faveurs ? Alors fais ce qu'il faut pour les mériter, et dans le respect des règles de la société qui t'accueille en son sein ! Petit con, va !"

Là-dessus je me diriges vers le Manoir, putain, faut pas que l'autre succube se radine ou je l'éventre tout net ! " Tu m'suis si tu veux, et tu attends dehors devant la grille, si les filles dorment je veux pas les réveiller ! Et si t'es vexé par mes actes et mes paroles et bien...Va chier ducon ! Mais le manoir t'es interdit sauf avis contraire ou vrai changement d'attitude ! Pourquoi faut toujours que je tombe sur des cas sociaux ?"

Fais chier ce con ! J'aurais bien aimé courir les bois avec ce type pour voir ce qu'il vaut, décidément Herbert, c'est pas mon truc de jouer les nounous.








hrp:
 

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Nialcen

avatar


Feuille de personnage
Race : Humain
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Loup blanc et le vieux soldat   Mer 20 Juil 2016 - 14:00

*Mais c’est qu’elle se vexe la bestiole.*

Le vieux soldat s’était contenu, évitant de lui démettre une épaule lors de son geste maladroit – bien que puissant – qui l’avait mené à observer les feuilles tombées au plus près.

S’asseyant sur son séant, le vieux soldat bichait comme un gamin, en écoutant la diatribe de son assaillant.

Finalement ce dernier s’éloigne en direction de la masure non loin.

Le fossoyeur se relève donc, s’époussette avant de lancer un tonitruant « Chien qui aboie, ne mord pas ! » Un rayonnant sourire sur le visage, se foutant littéralement de la gueule ( le mot est approprié ) de son adversaire.

Puis se renfrognant il continua de le tancer : « Je suis pas non plus ton obligé, et ta partie de chasse j’m’en branle, j’suis pas ton page sac à puce ! »

S’avançant dans la direction de l’animal, il continua « Je crois pas que tu me doives quoi que ce soit, est la réciproque est vraie, non ? Alors t’attends pas à ce que je me comporte comme un putain de deuxième pompe !!» acheva-t-il sur un éclat de voix.

Arrivant au plus près de son interlocuteur, et un ton plus bas, chargé de menace : « Là d’où je viens, j’en ai maté de plus imposant que toi. T’as beau être costaud ducon, la prochaine fois que tu me touche, me sous-estimes pas pigé ? Tu te prend pour qui toi, hein ? Un dieu ? Mon sup' ? Mon père ? Tu vaut pas un sous mieux que moi j'crois bien !»

Il resta un instant les yeux planté dans ce du loup, avant de fourrer ses mains dans ses poches, et de le continuer sa route vers le manoir.

A haute voix il reprit « J’aime les gens qui ont du tempérament, mais vu tes manière, j’gage que de nous deux, le gamin, ça serait plutôt toi, et fugueur qui plus est, non ? Alors on pourrait p'tete s'éviter les emmerdes, comme des grands, hmm ? »

Revenir en haut Aller en bas
Herbert H.Doyle
Citoyen de Valsambre
avatar


Feuille de personnage
Race : Homme-Loup
Tenue principale:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le Loup blanc et le vieux soldat   Mar 26 Juil 2016 - 3:32

Il avait pas tort, l'animal ! Bon il se trompait totalement sur mes intentions, et y a pas mal de conneries dans ce qu'il croit savoir de moi et ce qu'il pourrait me faire mais il est fort, c'est sûr ! Son odeur est plus puissante que les autres humains, son sang roule avec force dans ses veines. Et j'ai pu voir, lorsqu'il était nu, que son corps portait les stigmates d'une vie bien loin d'être pépère !

je ne suis pas un détective mon cher Herbert mais certaines de ces cicatrices me laissent à penser que bien des fois il a frôlé la mort. Si je ne m'abuses, je penses qu'il provient d'un monde peu évolué : Moyen-âge ou Renaissance peut-être ? Et donc, connaissant la médecine de guerre de cette période, je ne vois pas trente-six explications pour une telle esquive de la camarde : Il doit être capable de régénération comme moi ou un peu moins, sûrement mmoins vu que lui vieillit normalement.

Je me portes a sa hauteur et lui fait face main tendue :

"Tu as raison ! J'ai manqué de calme et de pondération ! Acceptes mes excuses ! Moi aussi j'aimes bien les gens qui savent ce qu'il veulent ! Alors je te tends la main de l'amitié !"

J'attends qu'il me serre la main ou non, puis rajoutes dans un sourire : "Et pour ton information, j'ai 60 ans ! Pas toi je penses ! Et je ne voulais pas un larbin mais un partenaire de chasse, pardon d'avoir pensé que tu étais un homme d'action ! Mais c'était pas une raison pour m'insulter en rejetant mon présent, il est pourrit certes ! Mais c'est l'intention qui comptes ! Allez on y va, tu attends devant la grille, moi je vais voir si les habitants font rien de plus répréhensible que dormir, je leur présente la situation et je reviens ou pas si Herbert ou Rose me remplace ! D'accord ? On est copains ?"

La vache on dirait toi Herbert ! Le jour est trop proche ! Je m'adoucis doucement ! Espérons que notre vieux caractériel mettra plus d'eau dans son vin !







P.S :
 

_________________
"Je dirais que le coupable est le colonel dans la bibliothèque avec la clef à molette ! Comment ça non ! Je déteste les jeux de société, rien ne vaut un vrai crime !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Loup blanc et le vieux soldat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Loup blanc et le vieux soldat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vieux loup de mer (libre)
» Je suis sans attache comme un vieux loup solitaire {E.B.G.}
» Vos vieux dessins!
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tir Na Bealtaine :: RPG - Fonctionnement :: Background/Contexte :: Le long du chemin :: Le manoir délabré :: Seuil de la porte (Extérieur) :: Le hall d'entrée-
Sauter vers: